Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 aux Etats-Unis : les autorités de santé autorisent l'administration d'une dose de rappel de vaccin pour tous les adultes

Un comité consultatif des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) doit rendre sa recommandation, requise en plus de l'autorisation de l'Agence américaine des médicaments.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La maire de Chicago (Etats-Unis), Lori Lightfoot, reçoit une dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 le 12 novembre 2021 dans sa ville. (SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Un rappel à grande échelle. Les autorités sanitaires américaines ont annoncé, vendredi 19 novembre, avoir donné leur feu vert à l'administration d'une dose de rappel de vaccin anti-Covid pour tous les adultes entièrement vaccinés il y a au moins six mois.

>> Covid-19 : suivez l'actualité en direct avec franceinfo

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a indiqué que cette autorisation d'utilisation d'urgence accordée à Pfizer et Moderna contribuait "à fournir une protection continue contre le Covid-19, y compris contre les conséquences graves qui peuvent survenir, comme l'hospitalisation ou la mort".

Un comité consultatif des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) doit se réunir vendredi à la mi-journée pour discuter de ce rappel généralisé. Cette agence devra ensuite rendre sa recommandation, requise en plus de l'autorisation de la FDA.

L'épidémie repart de l'avant dans le pays

"Cette autorisation d'utilisation d'urgence arrive à un moment critique, alors que nous entrons dans les mois d'hiver et que nous faisons face à une augmentation du nombre de cas de Covid-19 et d'hospitalisations à travers le pays", a dit le patron de Moderna, Stéphane Bancel. Les personnes de 18 ans et plus ayant reçu le vaccin unidose de Johnson & Johnson aux Etats-Unis avaient déjà, elles, le droit à une deuxième dose, deux mois après leur injection.

Pour les personnes vaccinées avec Pfizer et Moderna, la troisième dose était auparavant réservée à certaines catégories de population : les plus de 65 ans, les adultes risquant de développer une forme grave de la maladie, ou ceux fortement exposés au virus en raison, par exemple, de leur travail.

Cette annonce intervient dans un contexte de reprise épidémique aux Etats-Unis, avec en moyenne 85 000 nouveaux cas de Covid-19 quotidiennement, contre environ 70 000 fin octobre. Le pays dénombre environ 1 000 décès par jour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.