Covid-19 : les 19 500 premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech sont arrivées en France

Alors que la campagne de vaccination débute dimanche, les premières doses de vaccin sont arrivées samedi dans un hangar de la pharmacie centrale des Hôpitaux de Paris.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Dans un entrepôt en région parisienne le 26 décembre, les cartons avec les vaccins Pfizer-BioNTech. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Les 19 500 premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech sont arrivées en France samedi 26 décembre, directement de Belgique dans quatre cartons conservés dans de la glace carbonique. Cela représente 3 900 flacons. Les vaccins contre le Covid-19 ont été acheminés dans un hangar de la pharmacie centrale des Hôpitaux de Paris, en banlieue parisienne, a pu constaté une journaliste de franceinfo sur place. Les vaccins arrivent de l'usine de Puurse, près d'Anvers, en Belgique, escortés par des motards de la police nationale.

Un commande de 30 doses vers la Bourgogne

Le chef de ce pôle, Franck Huet, explique à franceinfo qu’un "contrôle de la température" des vaccins va être effectué afin de s’assurer qu’ils sont "bien restés à moins 80 degrés", avant que "deux premières commandes de 30 et 15 doses" ne partent. Pour garantir leur efficacité, les vaccins doivent être conservés à -80 degrés. Franck Huet va donc commencer par "un contrôle de la température, afin de savoir s'ils sont bien restés à moins 80 degrés."

Une fois que ces flacons au capuchon violet seront stockés en sûreté, Franck Huet et ses équipes vont "préparer pour aujourd'hui les deux premières commandes. Une commande qui partira en Bourgogne pour l'équivalent de 30 doses donc six flacons. Et puis une deuxième commande qui partira dans un établissement de l'Assistance publique d'une commande de trois flacons pour 15 injections maximum""Un planning de livraison des vaccins sera déterminé chaque fin de semaine précédente pour éviter des pertes" , ajoute Franck Huet car le vaccin, baptisé Comirnaty, doit être stocké à -80°C. Il peut ensuite être conservé entre 2 et 8°C durant cinq jours maximum.

La vaccination débute dimanche à Dijon et Sevran

"C'est un moment émouvant", témoigne Anne Darchy, pharmacienne présent sur le site. Elle dépose les flacons dans de petites boîtes isothermes : "Décongeler les flacons et de les mettre en température entre 2 et 8 degrés fait qu’ils doivent être administrés dans les cinq jours". Quelques dizaines de résidents de deux établissements pour personnes âgées sont dans un premier temps concernées, à partir de dimanche 27 décembre. Le vaccin Pfizer-BioNTech va être administré au centre gériatrique de Champmaillot à Dijon (Côte d’Or) et à l'unité de soins de longue durée de l’hôpital René-Muret de Sevran (Seine-Saint-Denis). Le vaccin est jugé 100% efficace pour les plus de 75 ans.

Transportés comme des lingots d'or

Les flacons sont transportés sous très haute surveillance, tracés par GPS et maintenus à très basse température dans des containers isothermes. Les camions seront escortés. Des drones sont aussi susceptibles d'être utilisés pour sécuriser certains itinéraires. Les transporteurs doivent éviter au maximum les arrêts avant d'arriver sur les lieux de stockage. Il y en une centaine, tenus secrets, et ultra-sécurisés. Interpol craint une hausse de la criminalité, à cause de l'acheminement du vaccin.

L'arrivée des premières doses de vaccin en France : écoutez le reportage de Mathilde Vinceneux
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.