Covid-19 : le variant détecté en Inde est en légère augmentation dans l'Hexagone, mais sa diffusion n'est pas "significative", selon Santé publique France

Santé publique France explique ainsi que "24 épisodes impliquant au moins un cas" du variant B.1.617 ont été rapportés en France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un dépistage du Covid-19 réalisé le 23 février 2021 à Dunkerque (Nord). (DENIS CHARLET / AFP)

Le variant détecté en Inde est présent en France, mais de façon limitée pour le moment. Une augmentation du nombre de contaminations au Covid-19 liées à ce variant, désigné par le nom de sa lignée B.1.617, a été observée dans le pays depuis une quinzaine de jours, selon le dernier avis de Santé Publique France publié jeudi 13 mai. L'organisme estime toutefois qu'il n'existe pas pour l'instant de diffusion "significative" de ce variant qu'elle a classé "préoccupant", comme l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Santé publique France explique ainsi que "24 épisodes impliquant au moins un cas" du variant détecté en Inde ont été rapportés en France, dans sept régions métropolitaines ainsi qu'en Guadeloupe où il avait été repéré en premier en mars sur des voyageurs en transit en provenance d'Inde. "La grande majorité des épisodes déclarés à ce jour est liée à des cas de retour d'un séjour en Inde", à l'exception de deux clusters familiaux, précise Santé publique France.

Un variant présent dans 44 pays

"L'identification de ces deux épisodes sans lien avec l'Inde laisse suspecter que des chaînes de transmission du lignage B.1.617 se soient produites, de façon locale, autour de cas importés. A ce jour, aucun élément en faveur d'une diffusion communautaire significative n'a été rapporté en France", assure l'organisme.

Le variant B.1.617, apparu pour la première fois en Inde en octobre et en partie responsable de l'explosion de l'épidémie dans ce pays, est désormais présent dans 44 pays, selon l'OMS. En France métropolitaine, il reste très largement minoritaire par rapport au variant détecté au Royaume-Uni, qui représente désormais près de 80% des contaminations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.