Covid-19 : le vaccin d'AstraZeneca ne pose pas de risque spécifique lié à l'âge, selon l'Agence européenne des médicaments

Des "recommandations actualisées" sont attendues la semaine prochaine, après que plusieurs pays européens ont rapporté des cas de thromboses suspects.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un infirmier prépare une dose du vaccin AstraZeneca au centre de vaccination de l'université de Turin, le 31 mars 2021. (MAURO UJETTO / NURPHOTO / AFP)

Les analyses se poursuivent. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué, mercredi 31 mars, ne pas avoir trouvé de facteurs de risques spécifiques, notamment l'âge, sur les liens présumés entre le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 et les thromboses. Des "recommandations actualisées" sont attendues la semaine prochaine.

>> DIRECT. Suivez l'évolution de la situation et les annonces de l'exécutif

L'Allemagne, ainsi qu'un certain nombre d'autres pays, avait déconseillé mardi l'usage du produit pour les plus jeunes après le signalement de quelques cas de problèmes de thromboses cérébrales. "Notre position n'a pas changé, les bénéfices (...) l'emportent sur les risques possibles", a indiqué Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA, lors d'une conférence de presse virtuelle.

"Aucun lien causal avec le vaccin n'est prouvé"

"Pour le moment, les examens n'ont pas identifié de facteurs de risque spécifiques tels que l'âge, le genre ou un passé médical incluant des problèmes de caillots sanguins pour ces très rares cas", indique un communiqué (lien en anglais) de l'EMA. "Aucun lien causal avec le vaccin n'est prouvé, mais il est possible et des analyses supplémentaires sont en cours", a expliqué Emer Cooke.

Lors de la conférence de presse, la directrice de l'agence européenne a noté que dans les 62 cas qui ont été évalués, "les femmes de moins de 55 ans" étaient davantage touchées par des cas de thromboses. Mais elle a aussi indiqué qu'il n'était pas possible d'en tirer des conclusions pour le moment, car ces cas représentent une partie des dizaines de millions de personnes vaccinées dans l'Union européenne.

L'EMA communiquait après une réunion des experts lundi pour présenter leurs dernières évaluations du vaccin AstraZeneca. Leurs commentaires seront examinés la semaine prochaine lors de la réunion du comité de sécurité de l'agence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.