Covid-19 : le vaccin d'AstraZeneca est "très efficace" martèle Olivier Véran, qui souhaite convaincre les Français d'y avoir davantage recours

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

Les craintes sur le vaccin d'AstraZeneca pèsent sur la dynamique de la vaccination contre le Covid-19. Pour tenter de convaincre les Français, le ministère de la Santé a longuement évoqué ce sujet, lors d'une conférence de presse jeudi.

Tout faire pour convaincre. Alors que l'exécutif mise sur l'accélération de la campagne vaccinale contre le Covid-19 pour rouvrir les établissements fermés, les craintes sur le vaccin d'AstraZeneca pèsent sur la dynamique. A tel point que le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est livré à un exercice de pédagogie lors de la conférence de presse de l'exécutif au sujet de la situation sanitaire, jeudi 22 avril.

>> Covid-19 : déplacements facilités, reprise de l'école, vaccination… Ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

Il a d'abord tenu à présenter le fonctionnement de ce vaccin, "on ne peut plus classique" : il "va stimuler votre système immunitaire pour apprendre à reconnaître le coronavirus", grâce à "deux injections, distantes de 12 semaines". Olivier Véran a souligné qu'il était "très efficace", tout en reconnaissant qu'il peut donner "des effets indésirables passagers, sans gravité".

"Dans de très rares cas il peut provoquer des thromboses, c'est-à-dire la formation de petits caillots qui peuvent aller boucher la circulation veineuse, mais ils sont très rares, c'est cinq cas environ pour un million de personnes vaccinées", a aussi avancé le ministre de la Santé. Il a comparé ce risque à celui de faire une thrombose liée à l'altitude, lors d'un vol transatlantique, ce dernier étant "50 fois plus élevé", selon lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.