Covid-19 : la troisième dose attendue par une partie de la population

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
J. Lonchampt, F. Griffond, F. Prabonnaud, Z. Berkous, L. Barbier - France 2
France Télévisions

Alors que les cas de Covid-19 augmentent de nouveau en France, la troisième dose est au cœur des discussions. Une dose qui pourrait contrer les nouvelles vagues de coronavirus.

À l'approche d'une cinquième vague qui se distingue de plus en plus en France, l'idée d'une troisième dose pour l'ensemble de la population semble en intéresser plus d'un. "Une troisième dose, je n'y serais pas contre", déclare une femme, mère de trois enfants. Une nouvelle dose qui servirait à renforcer les défenses immunitaires face au Covid-19. Pour l'instant, seuls les séniors de plus de 65 ans, les résidents en Ehpad, les personnes à risques et les personnels de santé peuvent en bénéficier. Le 1er décembre, les personnes âgées entre 50 et 64 ans pourront également en bénéficier.

Une troisième dose généralisée ?

Avant de recevoir une troisième dose, il faudra avoir attendu six mois après la deuxième dose du vaccin contre le Covid-19. Un délai nécessaire pour relancer la protection immunitaire, alors que l'efficacité du vaccin Pfizer baisse plus rapidement que prévu. Dans certains centres de vaccination, comme à Clamart dans les Hauts-de-Seine, on se prépare à une éventuelle vaccination généralisée. "On est capables de s'adapter très vite", déclare Pierre Crespi, gestionnaire du centre de vaccination.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.