Covid-19 : la quatrième vague se répercute sur les hôpitaux français où les admissions de patients ont quasiment doublé en une semaine

Dans les services de soins critiques, qui prennent en charge les malades les plus graves, les admissions ont là aussi quasiment doublé (+98%) après une hausse de 81% la semaine précédente, explique Santé publique France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des soignants s'occupent d'un patient souffrant du Covid-19, le 5 août 2021, à l'hôpital de Bastia (Haute-Corse). (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

"L'augmentation du nombre des nouvelles hospitalisations et admissions en soins critiques s'est accélérée" la semaine dernière,"confirmant le retentissement hospitalier de cette quatrième vague épidémique" de Covid-19, déclare vendredi 6 août Santé publique France (SPF). L'agence sanitaire rapporte dans son point épidémiologique hebdomadaire que 3 531 patients atteints de Covid-19 ont été admis à l'hôpital entre le 26 juillet et le 1er août, soit quasiment deux fois plus (+92%) que la semaine précédente. La semaine précédente, cette augmentation était de 51%.

Les taux d'hospitalisation "étaient en augmentation dans la majorité des régions", précise SPF. Les taux les plus élevés ont été enregistrés en Corse, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Occitanie où le plan blanc a été réactivé cette semaine, ainsi qu'en Martinique et en Guadeloupe, où des confinements ont été décidés.

Le nombre de décès liés au Covid-19 augmente de nouveau

Dans les services de soins critiques, qui prennent en charge les malades les plus graves, les admissions ont là aussi quasiment doublé (+98%) après une hausse de 81% la semaine précédente. Par ailleurs, "le nombre de décès liés à la Covid-19 a augmenté pour la deuxième semaine consécutive", après 12 semaines de diminution, note l'agence. Ainsi, 272 morts ont été enregistrés la semaine dernière, soit 93% de plus que la semaine précédente.

Pour ce qui est des contaminations, la hausse se poursuit, mais on n'observe plus la flambée des dernières semaines, alors que le variant Delta est désormais ultradominant en métropole (il représentait 93,8% des échantillons séquencés le 20 juillet). Le taux de reproduction (le nombre moyen de personnes contaminées par chaque nouveau cas) a ainsi reflué à 1,27 la semaine dernière, contre 1,89 la précédente.

L'âge médian des patients diminue

Autre observation de l'agence sanitaire : "l'âge médian des patients à leur admission à l'hôpital" est "en diminution". La semaine dernière, "il était de 57 ans", contre 63 ans l'année dernière à la même période. Cet âge médian "avait augmenté jusqu'en novembre 2020 pour atteindre 79 ans puis avait diminué de manière continue à partir de décembre 2020", rappelle Santé publique France. Cette diminution est également observée dans les services de soins critiques où l'âge médian des patients était de 59 ans la semaine dernière, contre 61 ans l'année dernière à la même période.

"Cette observation reflète l'impact de la vaccination" qui "ciblait en priorité les plus âgés", a estimé Nicolas Méthy, épidémiologiste à Santé publique France, lors d'un point-presse. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.