Covid-19 : la Croix-Rouge souhaite "donner une dimension humaine" au vaccinodrome du Stade de France

Infirmiers libéraux et médecins libéraux, sages-femmes, pompiers, étudiants infirmiers de deuxième année sont sollicités pour "faire en sorte qu’il y ait des personnes qui puissent vacciner en permanence".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La salle de vaccination principale au sous-sol du stade de France. (RÉMI BRANCATO / RADIOFRANCE)

Florent Vallée, responsable des opérations à la Croix-Rouge française, souhaite "donner une dimension humaine" au vaccinodrome qui ouvre mardi 6 avril au Stade de France en Seine-Saint-Denis pour accélérer la vaccination contre le Covid-19. Chargé de coordonner les équipes qui seront mobilisées, il espère vacciner 2 000 patients chaque jour dans un premier temps et quand la "machine sera rodée", il espère atteindre un objectif de "3 000 ou 4 000 personnes".

>> Pour avoir les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19, suivez notre direct.

franceinfo : Où se trouve exactement ce centre de vaccination au Stade de France ? 

Florent Vallée : Malheureusement, ce ne sera pas au beau milieu de la pelouse. Ce sera dans une belle salle qui est chauffée et qui sera bien plus confortable que sous des tentes au milieu de la pelouse. C’est une grande salle qui permet de faire des réunions d'entreprises habituellement qui fait plus de 2 000 mètres carrés, qui est en sous-sol, très proche de l'entrée. Elle est entièrement aménagée avec des boxes, des chaises, des bureaux pour permettre d'effectuer le parcours vaccinal en toute sécurité et de pouvoir être vaccinés en toute intimité puisque c'est quand même le plus important et de pouvoir consulter un médecin si nécessaire, échanger avec lui, puis se reposer, attendre 15 minutes qui sont nécessaires après une vaccination. 

Il faut assurer une fluidité du parcours vaccinal ?

Tout à fait. Comme tous les centres de proximité qui ont été mis en place. On a un temps qui est entre 30 à 45 minutes, le temps d'être vacciné. Il ne faut pas aller plus lentement que dans un centre de proximité pour pouvoir vacciner un maximum de monde. Je n’aime pas bien le terme de vaccinodrome, je préfère mégacentre ou grand centre de vaccination.

"Tout ce qui est important dans le centre de proximité qui est le contact humain, le temps passé avec la personne, on se doit de le retrouver exactement pareil."

Florent Vallée, responsable des opérations à la Croix-Rouge française

à franceinfo

Il faut aussi donner une dimension humaine, pouvoir permettre aux gens d'échanger sur leurs inquiétudes et de les écouter si nécessaire.

Qui va vacciner au Stade de France ?

Tous les gens qui sont autorisés par le ministère de la Santé, les infirmiers libéraux, des médecins libéraux, des sages-femmes, mais aussi des pompiers de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Il y a 12 pompiers tous les jours qui seront présents. Vous allez retrouver aussi des étudiants infirmiers de deuxième année de l'Institut de formation de la Croix-Rouge. Aujourd'hui, c'est un planning compliqué à mettre en œuvre chaque jour pour pouvoir prendre en charge toutes ces personnes et faire en sorte qu’il y ait des personnes qui peuvent vacciner en permanence. 

Combien de patients seront vaccinés par jour ?

C'est 2 000 personnes tous les jours, pour l'instant au Stade de France pour nous permettre aussi de "roder la machine". Et puis, une fois que cette machine sera rodée, on pourra passer à 3 000 ou 4 000 personnes, en fonction aussi des doses, de la cible vaccinale et des besoins du département du 93, mais aussi de la région Île-de-France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.