Covid-19 : la campagne de vaccination s’accélère

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la campagne de vaccination s’accélère
Article rédigé par
F. Mathieux, M.-P Cassignard, N. Auer, C Beauvalet - France 3
France Télévisions

Conformément au souhait d'Emmanuel Macron, qui a exhorté à ce que la vaccination contre le Covid-19 se fasse "matin, midi et soir", la campagne s’accélère, même si des doses manquent encore dans certains centres.  

Les personnes âgées de plus de 70 ans ont désormais accès aux vaccins contre le Covid-19. Depuis samedi 27 mars, la campagne de vaccination s’accélère un peu partout en France, répondant ainsi aux attentes d’Emmanuel Macron, qui avait demandé dans la semaine à ce que la vaccination se déroule "matin, midi et soir". À Toulouse (Haute-Garonne), devant le parc d’exposition, la file d’attente était interminable. Tous les créneaux du week-end ont été réservés. La défiance face aux vaccins semble bien loin. "Cela nous donne plus de liberté, notamment pour les vacances, mais aussi pour voir nos petits-enfants", confie une femme, désormais vaccinée.  

La volonté d’un retour à la vie normale   

Le retour à une vie plus normale est la principale source de motivation. 190 injections sont administrées par heure, pour un total de 2 000 vaccinations en deux jours. Pour l’heure, le centre toulousain n’ouvre ses portes que le week-end. À Marseille (Bouches-du-Rhône), le Vélodrome, le stade de l’Olympique de Marseille, a été transformé en centre de vaccination. L’affluence pourrait faire penser à un soir de match de football. Les places sont chères et l’enthousiasme grandissant. Là aussi, la vaccination se fait à la chaîne. Le gouvernement a toujours pour objectif de vacciner 30 millions de Français d’ici la fin du mois de juin.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.