Covid-19 : la campagne de vaccination élargie aux personnes souffrant de pathologies graves

La stratégie de vaccination du gouvernement évolue encore : à partir de lundi 18 janvier, la campagne va être élargie dès lundi aux personnes qui souffrent de pathologies graves comme le cancer.

France 2

Jusqu’ici, c’était seulement les 75 ans et plus qui pouvaient se faire vacciner. Vont s’ajouter à eux, à partir de lundi 18 janvier, les personnes souffrant de pathologies à hauts risques. Cela représente 800 000 individus, dont des personnes qui souffrent d’insuffisance rénale, de transplantation d’organe, qui sont sous traitement pour cancer, qui sont atteintes de trisomie 21 ou de maladies rares.

700 centres de vaccination

Ces personnes viennent donc s’ajouter aux près de cinq millions de seniors déjà concernés, qui vont tous recevoir un courrier de l’Assurance maladie qui précisera les modalités de rendez-vous, avec priorité aux personnes qui présentent des comorbidités. Si on les additionne aux personnes en Ehpad (Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), aux pompiers et aux soignants de plus de 50 ans, ce sont, en théorie, 6,4 millions de Français qui peuvent prétendre à la vaccination dans 700 centres répartis sur l’intégralité du territoire, explique le journaliste de France Télévisions Florent Boutet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un nouveau centre de vaccination a ouvert à Nice (Alpes-Maritimes), dans le parc du théâtre de verdure, le 11 janvier 2021.
Un nouveau centre de vaccination a ouvert à Nice (Alpes-Maritimes), dans le parc du théâtre de verdure, le 11 janvier 2021. (ARIE BOTBOL / HANS LUCAS / AFP)