Covid-19 : l'OMS accorde son homologation d'urgence au vaccin chinois Sinopharm

Le vaccin est le premier vaccin chinois à recevoir le feu vert de l'agence sanitaire des Nations unies.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une seringue du vaccin Sinopharm contre le Covid-19 à Skopje (Macédoine) le 6 mai 2021. (ROBERT ATANASOVSKI / AFP)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné vendredi 7 mai son homologation d'urgence au vaccin chinois contre le Covid-19 Sinopharm, fabriqué à Pékin. Le comité d'experts vaccinaux de l'OMS a recommandé le vaccin, efficace à 76 % selon l'organisation, pour les personnes de 18 ans et plus. Il s'agit du le premier vaccin chinois à recevoir le feu vert de l'agence sanitaire des Nations unies.

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 et la campagne de vaccination dans notre direct

La procédure d'homologation aide les pays qui n'ont pas les moyens de déterminer d'eux-mêmes l'efficacité et l'innocuité d'un médicament à avoir plus rapidement accès à des thérapies. Et elle permettra au système Covax, mis en place par l'OMS avec des partenaires de pouvoir envisager de disposer de vaccins supplémentaires.

Vaccin facile à stocker

"L'addition de ce vaccin a le potentiel d'accélérer l'accès à un vaccin anti-Covid 19 des pays qui cherchent à protéger leurs personnels soignants et les personnes à risque", a déclaré la docteure Mariangela Simao, la sous-directrice générale de l'OMS chargée de l'accès aux médicaments et aux produits de santé.

L'OMS estime notamment que le vaccin chinois est facile à stocker, "ce qui le rend particulièrement attrayant pour des zones disposant de faibles ressources". Par ailleurs, c'est également le premier vaccin à porter un petit auto-collant sur chaque fiole qui change de couleur si elle est exposée à la chaleur.

Le Sinopharm, déjà utilisé dans 42 pays et territoires dans le monde, arrive en quatrième position derrière le vaccin d'AstraZeneca (166 pays et territoires), Pfizer-BioNTech (94) et Moderna (46), selon un décompte de l'AFP. Mis à part la Chine, le vaccin est notamment utilisé en Algérie, au Cameroun, en Egypte, en Hongrie, en Irak, en Iran, au Pakistan, au Pérou ou encore aux Seychelles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.