Covid-19 : l'influence de la Chine sur la vaccination en Afrique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : l'influence de la Chine sur la vaccination en Afrique
franceinfo
Article rédigé par
C. Cuello, F. Pairaud - franceinfo
France Télévisions

L’Afrique est touchée par une deuxième vague du Covid-19 plus forte que la première. La vaccination se poursuit ou démarre selon les pays. Le continent aurait besoin d’un milliard et demi de doses pour vacciner 60% de sa population et peut compter sur la Chine.

L’Afrique aurait besoin d’un milliard et demi de doses pour vacciner 60% de sa population et ainsi atteindre l’immunité collective. Un véritable défi pour de nombreux pays, mais un certain nombre peuvent compter sur le soutien de la Chine. Le Maroc, qui a administré une première dose à quatre millions d’habitants, utilise notamment le vaccin chinois Sinopharm. Aux Comores, un avion a atterri avec à son bord 100 000 doses. "Nous sommes en relation avec des partenaires pour voir si on peut avoir d’ici avril d’autres doses", a réagi Loeb Yaqout, ministre de la Santé des Comores.

Une stratégie pour la Chine

La Chine a mis en place un pont aérien avec l’Afrique pour vendre à bas prix ou distribuer gratuitement des centaines de millions de doses. "Grâce à la République populaire de Chine et au Covax, nous disposons de deux séries de vaccins qui sont tout à fait sûrs", s’est réjoui Julius Maada Bio, le président du Sierra Leone. D’autres pays comme le Sénégal, l’Égypte ou le Zimbabwe sont également concernés. "L’argument de la Chine est simple. Il est de dire que les Européens et les Américains ont fait des vaccins chers pour les pays riches. La Chine a des vaccins abordables et surtout disponibles pour l’ensemble de la communauté internationale", analyse Antoine Bondaz, chercheur spécialiste de la Chine. Emmanuel Macron, de son côté, a proposé l’envoi de 13 millions de doses pour l’Afrique en réponse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.