Covid-19 : faudra-t-il faire une troisième dose de vaccin pour être protégé ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : faudra-t-il faire une troisième dose de vaccin pour être protégé ?
FRANCE 3
Article rédigé par
M.Arribe, M.Deveze, V.Lucas, B.Girodon, N.Pagnotta - France 3
France Télévisions

Avec l'arrivée de la quatrième vague de l'épidémie de coronavirus et la progression du variant Delta, l'idée d'une troisième dose de vaccin fait débat au sein de la communauté scientifique. En Israël, l'injection d'une troisième dose a été lancée pour les personnes âgées. En France, la question devrait être bientôt tranchée. 

Aura-t-on bientôt tous besoin d'une troisième dose de vaccin anti-Covid ? La question devrait être tranchée dans les jours à venir. Au centre de vaccination de Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines), mardi 3 août, le marathon continue. La possibilité d'une troisième dose divise ceux qui sont présents. "Si on accepte de faire les deux, pourquoi pas une troisième, après, il ne faut pas que ça soit une dose tous les ans, ce serait embêtant", estime une femme.

Les personnes vulnérables sont concernées

Une troisième dose est déjà préconisée pour les personnes immunodéprimées. Elle devrait aussi être instaurée pour les personnes les plus fragiles dès le début de l'automne. "Ce sont les personnes les plus vulnérables qui sont concernées (...) qui voient leur taux d'anticorps baisser, puisqu'elles ont été vaccinées en premier. Sur le plan sanitaire et immunologique, ça me paraît parfaitement justifié", analyse le Dr Éric-Alain Junes. Selon un consensus scientifique, les réflexes immunitaires s'affaibliraient environ neuf mois après la première injection.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.