Covid-19 : face à la baisse du nombre de candidats au vaccin, les vaccinodromes ferment leurs portes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : face à la baisse du nombre de candidats au vaccin, les vaccinodromes ferment leurs portes
Article rédigé par
S.Aramon, France 3 Poitiers, O.Pergament - France 3
France Télévisions

Les vaccinodromes ferment leurs portes les uns après les autres en France. La grande majorité de la population française est désormais vaccinée contre le Covid-19, et les Zéniths et autres parcs des expositions pourront bientôt retrouver leurs activités.

Le parc des expositions de Poitiers (Vienne) accueille encore, jeudi 16 septembre, un peu plus de 500 candidats au vaccin contre le Covid-19. Au plus fort de la crise, 2 000 injections étaient réalisées chaque jour. Après une forte activité vaccinale, cet été, l'affluence s'est réduite à la rentrée. "Pratiquement 80% de la population française éligible est vaccinée, ou qui a commencé sa vaccination, forcément il y a moins de gens au rendez-vous" explique le commandant Thierry Schlieselhuber, chef du centre. 

Du Pfizer dans les pharmacies

Le vaccinodrome au parc des expositions va laisser place à un centre de vaccination plus petit, afin de permettre aux activités sportives et culturelles habituelles de reprendre. Pour assurer la dose de rappel, les pharmacies continueront à vacciner. 15 000 officines sur 21 000 en France vaccinent déjà contre le Covid-19. Celles-ci pourront commander, à partir du 20 septembre, des doses du vaccin Pfizer. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.