Vaccination contre le Covid-19 : la médecine du travail peine à trouver des salariés volontaires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : des vaccinations au travail encore trop rares
France 2
Article rédigé par
D. Lachaud, C. Cormery, C. Cournede, E. Jarlot - France 2
France Télévisions

Accélérer la campagne de vaccination contre le Covid-19 est devenu un objectif en France. Il est possible de se faire vacciner en pharmacie, en centre de vaccination, chez soi, mais aussi au travail. Une possibilité qui reste encore, à l'heure actuelle, bien mince. La médecine du travail ne revendique que 57 000 injections.

En région parisienne, un centre de médecine du travail, visité par les équipes de France 2, dédie ses mardis à la vaccination contre le Covid-19. Une pratique qui reste encore trop rare. Seulement un quart des créneaux proposés par le centre ont été réservés. "On peut vacciner entre 40 et 50 personnes par jour, mais aujourd'hui, par exemple, il n'y a que 11 créneaux qui ont été pourvus", déplore Laure Portais, infirmière en santé du travail. Un retard de plus pris dans le rythme de vaccination.

Un rythme lent à cause de plusieurs facteurs

La première raison est la réticence face au vaccin d'AstraZeneca, le seul proposé dans ces centres de médecine du travail. Ces craintes sont responsables d'une dizaine d'annulations. Autre difficulté : l'approvisionnement en doses. À deux reprises, les commandes du centre ont été annulées par la pharmacie qui les a réservées pour ses clients, ce qui l'a contraint à annuler quelques rendez-vous. Depuis le début de la campagne, seulement 57 000 vaccinations contre le Covid-19 ont été faites au travail, soit moins de 0,5%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.