Covid-19 : des décès liés au vaccin posent question

En Norvège, 30 000 retraités ont été vaccinés depuis le 27 décembre 2020 et parmi eux 23 décès de seniors fragiles ont été constatés. Y'a-t-il un lien avec le vaccin ? L'agende de Santé européenne tempère.

L'affaire fait la Une des journaux télévisés en Norvège. 23 personnes sont décédées après avoir reçu une première dose du vaccin Pfizer/BioNTech. Ce qui préoccupe surtout, ce sont les causes du décès. L'Agence norvégienne du médicament précise que les essais cliniques menés par le laboratoire Pfizer n'incluaient pas de sujets aussi fragiles. Il est donc difficile de dire de façon certaine que les décès soient liés au vaccin.

"Manque de vigilance"

En Norvège, la campagne de vaccination a commencé le 27 décembre dans les Ehpad mais sans consultation préalable pour évaluer le risque chez ces patients âgés. L'autorité sanitaire de Norvège reconnaît un manque de vigilance. "Il n'est pas impossible que certaines personnes qui ont reçu le vaccin aient été si fragiles qu'il aurait peut-être fallu reconsidérer la décision et ne pas leur administrer le vaccin. Elles étaient si malades que cela pouvait aggraver les effets secondaires", reconnaît Camilla Stoltenberg, sa directrice générale. L'institut recommande d'évaluer les avantages et inconvénients pour ces personnes à risque. De son côté, le laboratoire a promis que chaque décès serait minutieusement évalué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des flacons vides du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 jetés le 8 janvier 2021 dans un hôpital de Mulhouse.
Des flacons vides du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 jetés le 8 janvier 2021 dans un hôpital de Mulhouse. (SEBASTIEN BOZON / AFP)