Covid-19 dans le monde : plus d'un milliard de doses de vaccin administrées, l'aide internationale se met en place pour l'Inde

La France va "apporter dans les prochains jours un soutien significatif en capacités d'oxygène", a fait savoir l'Elysée. L'Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont également annoncé leur soutien. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des personnes attendent pour se faire vacciner dans le stade de Guwahati, en Inde, le 23 avril 2021.  (DAVID TALUKDAR / NURPHOTO / AFP)

Face à la poussée spectaculaire de l'épidémie de Covid-19 en Inde, qui a enregistré dimanche 25 avril un record mondial de près de 350 000 personnes contaminées en une seule journée, plusieurs pays dont ceux de l'UE, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont proposé leur aide. La Grèce a pour sa part dépassé dimanche les 10 000 morts depuis le début de l'épidémie. Sur le front de la vaccination, le milliard de doses administrées a été franchi dimanche, selon les comptabilisations de l'AFP. 

Plus d'un milliard de doses de vaccins administrées 

Globalement, la vaccination s'accélère dans le monde. Le cap du milliard - au moins 1 002 938 540 - de doses de vaccins contre le Covid, a été franchi samedi, selon un comptage de l'AFP à partir de sources officielles. Plus de la moitié d'entre elles (58%) ont été injectées dans trois nations : les Etats-Unis (225,6 millions), la Chine (216,1 millions) et l'Inde (138,4 millions). Mais regard de sa population, c'est Israël qui arrive en tête, près de six Israéliens sur dix étant déjà complètement vaccinés.

Aux Etats-Unis, cette campagne d'immunisation commence à porter ses fruits. La reprise, autorisée vendredi par les autorités sanitaires, de la vaccination avec le Johnson et Johnson - à dose unique et conservable au réfrigérateur - doit permettre d'atteindre plus facilement les groupes vulnérables.

Avancée aussi sur le front de la vaccination dans l'Union européenne, où 128 millions de doses ont été administrées à 21% de la population. De son côté, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré après une nouvelle étude que les bénéfices du vaccin AstraZeneca augmentaient avec l'âge et continuaient de l'emporter sur les risques, tels que des cas de caillots sanguins.

L'Union européenne et les Etats-Unis envoient des équipements à l'Inde, submergée  

Face à la poussée spectaculaire de l'épidémie de coronavirus en Inde, l'aide mondiale se met en place. L'Union européenne a promis de fournir une "assistance" à l'Inde, via son Mécanisme européen de protection civile. La France va de son côté "apporter dans les prochains jours un soutien significatif en capacités d'oxygène", a annoncé l'Elysée. Paris "commencera à envoyer des respirateurs à l'Inde dès la semaine prochaine, par avion", a expliqué la présidence, sans plus de précisions sur l'ampleur de l'aide fournie.

La chancelière allemande Angela Merkel a aussi fait savoir que son gouvernement se préparait à fournir une aide d'urgence, tandis que le Royaume-Uni va envoyer "des équipements médicaux vitaux, dont des centaines de concentrateurs d'oxygène et des respirateurs", a annoncé le Premier ministre britannique, Boris Johnson. Les Etats-Unis vont quant à eux "déployer rapidement un soutien additionnel au peuple de l'Inde et aux héros du système de santé indien", a tweeté dimanche le secrétaire d'Etat américain. 

Avec près de 350 000 nouveaux cas en une journée, du jamais vu au niveau mondial, le géant d'1,3 milliard d'habitants ne parvient pas à juguler la flambée épidémique. Face cette "tempête", selon le Premier ministre indien Narendra Modi, les autorités locales ont prolongé d'une semaine le confinement en vigueur dans la capitale New Delhi.

La Grèce dépasse les 10 000 morts 

Malgré le confinement accompagné d'un couvre-feu nocturne imposé depuis novembre, la Grèce a dépassé dimanche les 10 000 morts du Covid-19, selon le bilan quotidien rendu public par l'organisme national de la santé publique (Eody). Ces dernières semaines, entre 60 et 100 personnes sont mortes chaque jour de cette maladie.

La deuxième et la troisième vagues de la pandémie ont été plus virulentes que celle du printemps 2020 et les hôpitaux sont remplis au-delà de leur capacité d'accueil de personnes contaminées par le Covid-19. Toutefois, en vue du début de la saison touristique prévu pour la mi-mai, le gouvernement a commencé à assouplir les restrictions et les terrasses des bars et des cafés rouvriront le 3 mai.

 


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.