Covid-19 : dangerosité, transmissibilité… les premières hypothèses sur le variant Omicron

Publié
Covid-19 : dangerosité, transmissibilité… les premières hypothèses sur le variant Omicron
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Les scientifiques continuent d’étudier le variant Omicron du Covid-19 pour savoir notamment s’il est plus dangereux ou plus transmissible que les autres, ou même l’efficacité des vaccins face à cette forme du virus. 

Le variant Omicron du Covid-19 commence à se propager dans de nombreux pays. Dans le monde entier, des scientifiques cherchent à en savoir plus sur cette nouvelle forme du virus. Ils commencent à émettre certaines hypothèses. "Ce virus se disperse très facilement donc sans doute, à la vue de son génome, il a des mutations qui lui permettent une meilleure diffusion", explique le professeur Vincent Enouf, directeur adjoint du Centre national de référence des virus respiratoires de l’Institut Pasteur. Les mutations sont trois fois plus nombreuses chez le variant Omicron que chez le variant Delta, le rendant trois à quatre fois plus transmissible.

Un variant moins dangereux ?

Le variant Omicron est-il plus ou moins dangereux que les autres ? Conseiller sanitaire à la Maison Blanche, le docteur Anthony Fauci explique qu’il "est quasiment certain qu’il n’est pas plus grave que Delta" et il existe "quelques signes montrant qu’il se pourrait même qu’il soit encore moins sévère". Parmi ses signes, le fait que la hausse des infections en Afrique du Sud n’a entraîné que très peu de nouvelles admissions à l’hôpital et très peu de décès. De nombreux cas de réinfection ont été constatés et la question se pose : la vaccination protège-t-elle moins bien face à Omicron ? D’après l’institut de recherche africain sur la santé, pour le moment les vaccins semblent conserver leur efficacité contre les formes graves.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.