Covid-19 : ces médecins qui reçoivent des menaces de morts sur les réseaux sociaux

Trois médecins et chercheurs présents sur les réseaux sociaux témoignent de la haine qu’ils reçoivent en ligne suite à leurs prises de position vis-à-vis de la pandémie de Covid-19.

France Info

Jérôme Marty, Mathias Wargon et Samuel Money sont tous les trois médecins ou chercheurs. Actifs sur les réseaux sociaux, ils donnent volontiers leur avis sur la pandémie de Covid-19, sur les vaccins, les masques ou bien la chloroquine. A chacune de leurs interventions, les internautes se déchainent dans les commentaires et messages privés, allant jusqu’à des menaces de mort. "Une balle dans la tête… on ne t’oubliera pas le jour venu, c’est la corde qui t’attend" a reçu Jérôme Marty. Certains messages vocaux lui promettent également de "venir le chercher".

Des menaces passibles de cinq ans d’emprisonnement 

"J’ai eu des gens qui ont appelé dans mon service, soi-disant des journalistes, en me demandant si j’étais cocaïnomane, ce genre de choses", témoigne Mathias Wargon, chef du service des urgences de l’hôpital de Saint-Denis. "On voit que des murs qui sont tombés quand certains médecins ont eu leur cabinet ou leur maison médicale tagués", estime Jérôme Marty. Des actes et des menaces qui émanent de personnes "fragilisées par la crise" selon le médecin généraliste, "manipulés" par des mouvances complotistes sur internet. Proférer des menaces à l’encontre de personnels de santé est passible de cinq ans d’emprisonnement, même en ligne. 

Covid-19 : ces médecins qui reçoivent des menaces de morts sur les réseaux sociaux
Covid-19 : ces médecins qui reçoivent des menaces de morts sur les réseaux sociaux (France Info)