Covid-19 : ces initiatives originales ou farfelues pour inciter la population à se faire vacciner

Le virus court toujours et le rythme des nouvelles vaccinations tend à ralentir. En France et dans d'autres pays, des initiatives sont mises en place pour inciter les habitants à franchir le pas. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min.
Un centre de vaccination contre le Covid-19 à Neuville-en-Ferrain, dans le Nord, le 2 juillet 2021. (THIERRY THOREL  / MAXPPP)

Inciter pour éviter d'obliger. La bataille contre le Covid-19 n'est pas gagnée et la vaccination s'essoufle en ce début d'été. En France, seulement la moitié de la population a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 alors que le variant Delta gagne du terrain, représentant 20% des nouvelles contaminations.

Au moment où le gouvernement réfléchit à rendre obligatoire la vaccination pour les membres du personnel soignant, des initiatives originales fleurissent en France et dans le monde pour encourager la population à se faire vacciner. Tour d'horizon.

Une grande tombola à Nîmes

Depuis l'ouverture de la vaccination à tous les habitants de plus de 18 ans, le 27 mai, la métropole de Nîmes (Gard) drague les 18-25 ans afin qu'ils franchissent le pas. Ils ont ainsi jusqu'au 18 juillet pour s'inscrire à la "Vaccination party", sorte de grande tombola. Parmi les lots proposés, des chèques cadeaux pour assister à un concert ou aller au centre aquatique, des abonnements gratuits pour le bus ou la location de vélo… Certains lots pourront atteindre jusqu'à 250 euros. 

"Destination Vaccination" à Argenteuil

C'est un peu la même idée qui a animé la mairie d'Argenteuil (Val-d'Oise). Elle a mis en place un jeu-concours destiné aux majeurs de moins de 26 ans. Seule condition : être vacciné, avec une ou deux doses, entre le 1er et le 31 juillet. De nombreuses places de concert, de cinéma et de théâtre sont à gagner, ainsi qu'un week-end pour deux en Europe, précise la ville sur son compte Facebook

"Des joints contre une piqûre" aux Etats-Unis

De l'autre côté de l'Atlantique, plus précisément dans le nombreux dispensaires de l'État de Washington (nord-ouest des Etats-Unis), ce sont des joints de marijuana qui sont offerts à tous les adultes de plus de 21 ans qui viennent se faire vacciner, relate The Guardian (article en anglais). Jusqu'au 12 juillet, les Américains de ces régions, qui ont reçu leur première ou deuxième dose, peuvent repartir avec un joint pré-roulé. En Arizona, les non-fumeurs peuvent choisir, à la place, un produit comestible à base de marijuana. 

Pour les amateurs de bières, des brasseries et des bars des États de Washington et du New Jersey proposaient, en mai, une pinte à tout nouveau vacciné. Des restaurants et des pizzerias ont également emboîté le pas en offrant une boisson après la piqûre, détaille le Seattle Times (article en anglais). A Seattle, ce sont les amateurs de base-ball qui ont pu bénéficier de billets à prix réduit en échange d'une dose de vaccin dans le bras.  

Encore plus fort, l'enseigne de donuts Krispy Kreme s'est engagée à offrir un donut par jour jusqu'à la fin de l'année à toutes les personnes vaccinées. L'opération a débuté le 22 mars et, dès la première semaine, ce sont pas moins de 125 000 beignets qui ont été distribués, précise le Huffington Post

150 euros pour les jeunes Grecs

De l'argent contre une piqûre. Voilà de quoi inciter les jeunes Grecs âgés de 18 à 25 ans à relever leur manche pour se faire vacciner. Une somme de 150 euros, versée sur une carte de paiement, leur sera remise dès la première injection.

Nommée "Freedom pass", cette carte prépayée pourra être utilisée pour voyager ou aller à des concerts, au cinéma, au théâtre ou au musée. "C'est un remerciement pour leur patience et leur persévérance, mais aussi une incitation à se faire vacciner", a précisé le Premier ministre, Kyriakos Mitsotakis, sur son compte Twitter, le 28 juin. Environ 940 000 jeunes seraient visés par cette offre qui doit coûter 141 millions d'euros à l'Etat grec, précise LCI.  

Pizzas, bières ou plats traditionnels à Tel-Aviv

À Tel-Aviv, en Israël, on tente de séduire les futurs vaccinés en leur offrant des bières, des pizzas ou encore des plats traditionnels. Des DJ ont même été embauchés pour mettre l'ambiance près des sites de vaccination, afin d'attirer les jeunes.

Des ristournes dans les restaurants à Dubaï

En début d'année, dans la ville de Dubaï (Emirats arabes unis), c'était le nombre de doses de vaccin reçues qui déterminait la réduction calculée sur l'addition dans de nombreux restaurants de la ville : 10% pour une dose et 20% pour deux doses selon l'Observateur du Maroc et d'Afrique.

25 euros pour une injection en Serbie

En mai, les Serbes déjà vaccinés ou qui allaient se faire vacciner ont reçu 3 000 dinars (25 euros) à l'initiative du président serbe, Aleksandar Vucic. Une façon pour les autorités de "récompenser les gens qui ont fait preuve de responsabilité", relate France 24.

Un piercing nasal pour les femmes en Inde

Dans certaines villes d'Inde, des cadeaux sont offerts aux futurs vaccinés et ils sont différenciés en fonction du sexe. Dans la ville de Rajkot, dans l’État du Gujarat, les femmes reçoivent un piercing nasal en or de la part des orfèvres. Quant aux hommes, ils reçoivent un mixeur, précise le Hindustan Times (article en anglais).

Dans un quartier du nord de la capitale, New Delhi, c’est une réduction d’impôts de 5% qui est proposée aux nouveaux vaccinés. Dans d’autres villes, les commerçants indiens offrent de la nourriture ou des rabais sur des réparations automobiles.

Des œufs frais en Chine

En Chine, le vaccin peut mener à l'omelette. Dans un quartier de la banlieue de Pékin, les autorités offrent deux boîtes d’œufs aux plus de 60 ans qui ont reçu leurs injections. D'autres reçoivent des tickets gratuits pour visiter le Temple des lamas, un célèbre site bouddhiste de la capitale, relate Sciences et avenirDans l'arrondissement de Daxing, ce sont des bons d’achat qui sont offerts aux personnes vaccinées.

Une glace à Moscou

En Russie, les gourmands venant se faire vacciner au troisième étage de la galerie marchande de luxe Goum, sur la place Rouge à Moscou, peuvent repartir avec une glace. La mairie de la capitale russe offre également un bon d'achat de 11 euros aux candidats de plus de 60 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.