Etats-Unis : la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour les employés du gouvernement, un pass sanitaire dans les grandes entreprises

Environ 80 millions d'employés d'entreprises de plus de 100 salariés devront être vaccinés ou présenter un test négatif chaque semaine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une soignante prépare une injection d'un vaccin contre le Covid-19 à Oakland, Michigan (Etats-Unis), le 24 août 2021 (EMILY ELCONIN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Washington durcit ses règles pour accélérer la vaccination contre le Covid-19. Celle-ci va devenir obligatoire pour les 4 millions d'employés du gouvernement fédéral, selon un document diffusé par la Maison Blanche jeudi 9 septembre. Dans les entreprises privées de plus de 100 salariés, ceux-ci devront désormais attester d'un équivalent du pass sanitaire.

Jusqu'ici, les employés fédéraux non vaccinés et les salariés des sous-traitants du gouvernement pouvaient continuer de travailler en présentant des résultats de dépistage négatifs. Un décret signé par Joe Biden supprime cette option : ils devront désormais être totalement vaccinés dans 75 jours, sous peine de sanctions disciplinaires, a expliqué sa porte-parole Jenn Psaki. Des "exceptions limitées" pourront être accordées en raison de handicap ou d'objections religieuses.

La vaccination en retard sur l'objectif de Biden

Pour le secteur privé, le ministère du Travail va instaurer l'obligation de se faire vacciner ou d'effectuer un test de dépistage hebdomadaire pour les employés des entreprises de plus de 100 salariés, soit plus de 80 millions de personnes. Des mesures d'obligation ont déjà été mises en place par certaines entreprises.

Dans un discours, jeudi, Joe Biden a dénoncé "une minorité identifiée d'Américains" soutenue par "une minorité identifiée de responsables politiques" qui empêchent selon lui les Etats-Unis de "tourner la page" du Covid-19 en refusant de se faire vacciner.

Aux Etats-Unis, 53,3% de la population est entièrement vaccinée. Près de 80 millions d'américains éligibles ne le sont pas. Joe Biden avait fixé l'objectif de 70% des adultes ayant reçu au moins une dose avant le 4 juillet, jour de la fête nationale, mais ce seuil n'a été franchi que le 3 août.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.