Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : 56% des Français ne veulent pas être vaccinés avec l'AstraZeneca, selon un sondage Odoxa Backbone Consulting

La moitié des personnes interrogées restent convaincues qu’il n’est pas aussi efficace et sans danger que les autres.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une infirmière prélève une dose de vaccin d'un flacon AstraZeneca à Annecy (Haute-Savoie), le 9 mars 2021. (RICHARD VIVION / RADIOFRANCE)

Plus de la moitié des Français (56%) ne veulent pas être vaccinés avec le vaccin Astrazeneca, indique un sondage Odoxa Backbone Consulting pour franceinfo et le Figaro réalisé à l'issue des annonces gouvernementales de jeudi51% des personnes interrogées pensent qu’il n’est pas aussi efficace et sans danger que les autres.

Parmi les 56% de Français qui ne veulent pas ou ne veulent plus se faire vacciner avec l’AstraZeneca, les femmes se montrent plus réticentes que les hommes (62% contre 49%) et le refus est particulièrement massif chez les 25-34 ans (71%). Le refus de l’AstraZeneca est moins net chez les plus de 50 ans, mais il concerne tout de même la moitié de cette tranche d’âge.

Soutien massif au principe de précaution

Les Français interrogés restent très favorables au principe de précaution : 70% estiment que le gouvernement a eu raison de suspendre le vaccin AstraZeneca en attendant l’avis de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le feu vert donné jeudi pour reprendre les vaccinations avec ce produit ne semble pas de nature à rétablir la confiance : une petite majorité de 53% des interrogés estime que l’avis rendu établit clairement que ce vaccin est sans danger et efficace. La Haute autorité de santé (HAS) a estimé vendredi que la vaccination pouvait "reprendre sans délai" en France mais a toutefois recommandé de n'utiliser le vaccin AstraZeneca "que pour les personnes âgées de 55 ans et plus", "un possible surrisque" ayant été identifié par l'EMA chez des personnes plus jeunes. 

Cette enquête Odoxa Backbone Consulting pour franceinfo et le Figaro a été réalisée auprès d’un échantillon de 1 005 Français représentatifs de la population française de 18 ans et plus, interrogés par internet les 18 et 19 mars 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.