Covid-19 : la Corée du Nord annonce 15 nouveaux morts de "fièvre" et fait état de plus de 800 000 cas déclarés

"Toutes les provinces, villes et comtés du pays ont été totalement confinés et les lieux de travail, centres de production et résidences ont été isolés les uns des autres", a rapporté l'agence d'Etat KCNA.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le leader Kim Jong-un, le 14 mai 2022, à Pyongyang (Corée de Nord). (STR / KCNA VIA KNS)

La crise sanitaire n'aura finalement pas épargné la Corée du Nord. Quinze nouveaux décès dus à de la "fièvre" ont été enregistrés dimanche 15 mai, trois jours seulement après l'annonce officielle du tout premier cas de Covid-19 dans le pays, a affirmé l'agence d'Etat officielle KCNA. Le bilan est désormais de 42 morts, tandis que 820 620 cas de "fièvre" ont été signalés (contre 524 440 la veille), dont au moins 324 550 ont nécessité un traitement médical.

>> Ce que l'on sait de la situation sanitaire en Corée du Nord, qui vient de déclarer ses premiers décès liés à la maladie

Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, a admis samedi qu'une "maladie maligne" a provoqué "un grand bouleversement" dans le pays. "Toutes les provinces, villes et comtés du pays ont été totalement confinés et les lieux de travail, centres de production et résidences ont été isolés les uns des autres", a rapporté KCNA.

Et l'épidémie risque de faire de lourds dégâts. Car bien qu'elle ait activé en urgence son système de quarantaine pour enrayer la propagation de la maladie, aucun des 25 millions d'habitants n'est vacciné.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.