AstraZeneca : les Français reviennent se faire vacciner

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
AstraZeneca : les Français reviennent se faire vacciner
France 3
Article rédigé par
A.Chopin, F.Mazoyer, C.Rougerie, J-P.Magnaudet, P.Wurstom, R.Mathé, V.Castel - France 3
France Télévisions

La suspension du vaccin AstraZeneca n’a pas semblé atteindre les nombreux Français candidats au vaccin, qui ne se sont pas désistés de leurs rendez-vous. Nombreux sont ceux qui sont déçus face aux doses qui n’arrivent pas, relatent les médecins.

Le vaccin AstraZeneca peut de nouveau être administré, vendredi 19 mars. Les autorités de santé ont donné leur feu vert, alors dans les pharmacies, les candidats au vaccin sont de retour. Dans une officine parisienne, une octogénaire a vite rempli son formulaire avant de se faire vacciner, comme neuf autres patients, qui attendaient avec impatience le retour des doses. Selon Marine Bon, la pharmacienne, aucun n’a souhaité se désister, malgré la suspension du vaccin pendant trois jours, décidée par Emmanuel Macron. 

Des doses qui arrivent au compte-goutte

Le vaccin AstraZeneca va désormais être administré à partir de 55 ans, et non plus de 50 ans, telle est la nouvelle recommandation de la Haute autorité de Santé. Chez SOS Médecins, la vaccination a pu reprendre, mais selon l’arrivée des doses, au compte-goutte. Le docteur Laurent Boubotte, médecin généraliste à Marly-le-Roi (Yvelines), a pu vacciner 30 patients cet après-midi, soit le nombre de doses qu’il lui restait. La demande augmente mais les stocks restent faibles. Une déception pour ceux qui doivent encore attendre. À ce jour, près de 6 millions de Français ont reçu une première dose.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.