AstraZeneca : l'Agence de sécurité du médicament recense neuf nouveaux cas en France de thromboses atypiques et de cas de coagulation, après une vaccination

L'Agence du médicament s'inquiète du profil de ces nouveaux patients et notamment de leur âge. Depuis le début de la campagne de vaccination, 23 personnes ont été victimes en France de problèmes similaires liés à ce vaccin.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
LOIC VENANCE / AFP (LOIC VENANCE / AFP)

L'agence de sécurité du médicament a recensé en France neuf nouveaux cas de thromboses atypiques et deux cas de coagulation intravasculaire disséminée, dans un communiqué publié vendredi 16 avril. Ces deux maladies concernent la formation de caillots dans le sang. Tous ces patients ont été vaccinés récemment avec le vaccin contre le Covid-19 d'Astrazeneca. En tout, depuis le début de la campagne de vaccination, 23 personnes ont été victimes de problèmes similaires liés à ce vaccin en France, et huit en sont mortes.

Des malades plus âgés

Ce qui inquiète l'Agence du médicament, c'est le profil des nouveaux patients. Il s'éloigne de ce qu'avaient d'abord observé les médecins ces dernières semaines. La Haute autorité de santé (HAS) estimait en effet que les thromboses potentiellement liées au vaccin AstraZeneca touchaient plutôt des femmes de moins de 55 ans.

L'agence scientifique indépendante avait donc réservé ce vaccin aux plus de 55 ans. Or, parmi tous ces nouveaux cas recensés en une semaine, quatre sont des femmes, et cinq sont des hommes. Et ces malades sont plus âgés, ils ont entre 54 et 74 ans, en moyenne 62 ans. L'Agence française du médicament a décidé de remonter ces cas au niveau supérieur c'est-à-dire à l'Agence européenne du médicament.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.