Covid-19 : AstraZeneca défend l'efficacité de son vaccin sur les personnes de plus de 65 ans

Deux journaux allemands avaient affirmé lundi que le gouvernement avait des doutes quant à l'efficacité du vaccin du laboratoire britannique pour cette tranche d'âge.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un employé devant une chaîne de production du vaccin d'AstraZeneca au Serum Institute de Pune (Inde), la plus grande usine de fabrication du vaccins au monde, le 21 janvier 2021. (RAFIQ MAQBOOL / AP / SIPA)

Tout va bien. C'est le message que le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca a voulu faire passer dans la soirée du lundi 25 janvier. Un peu plus tôt dans la journée, l'efficacité de son vaccin contre le Covid-19 pour les personnes de plus de 65 ans avait été mise en cause par les quotidiens allemands Bild et Handelsblatt.

Selon leurs informations, le gouvernement allemand doutait de la performance du produit pour cette classe d'âge. "Les articles selon lesquels l'efficacité du vaccin AstraZeneca/Oxford ne serait que de 8% chez les adultes de plus de 65 ans sont complètement faux", a indiqué un porte-parole d'AstraZeneca dans une déclaration transmise à l'AFP.

Berlin prendra sa décision "la semaine prochaine"

Selon Handelsblatt, qui se réclame de sources gouvernementales, Berlin table sur une efficacité de 8% pour cette classe d'âge. Bild Zeitung, également sous couvert de sources gouvernementales, écrit que la coalition d'Angela Merkel s'attend à ce que le vaccin AstraZeneca/Oxford, qui devrait recevoir vendredi le feu vert réglementaire de l'UE, ne soit pas homologué pour les plus de 65 ans, avec un impact important sur la stratégie vaccinale de nombreux pays.

Intervenant mardi 26 janvier dans l'émission matinale de la chaîne publique ZDF, le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a déclaré que Berlin prendrait la semaine prochaine sa décision sur la base de données scientifiques permettant de dire "quelles tranches d'âge recevront ce vaccin en premier".

L'UE déplore des retards "inacceptables"

Le laboratoire britannique, dont le vaccin est déjà autorisé et largement déployé au Royaume-Uni, explique encore dans son communiqué avoir publié en novembre des données scientifiques, dans la revue The Lancet, "démontrant que les personnes âgées ont montré de fortes réponses immunitaires au vaccin, 100% d'entre elles ayant généré des anticorps spécifiques après la deuxième dose".

AstraZeneca a fait l'objet lundi d'un rappel à l'ordre de la Commission européenne après avoir annoncé la semaine dernière que les livraisons de son vaccin seraient moins importantes que prévu au premier trimestre en raison d'une "baisse de rendement" sur un site de fabrication européen.

Bruxelles a jugé "inacceptables" ces retards de livraison et réclamé désormais "la transparence" sur l'exportation hors de l'UE des doses qui y sont produites.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.