Vaccin contre le coronavirus : "Au lieu d'obliger, il vaut mieux convaincre", estime la virologue Marie-Paule Kieny

Dans son allocution télévisée du mardi 24 novembre, Emmanuel Macron a annoncé que les Français ne seraient pas obligés de se faire vacciner contre le Covid-19. Une décision approuvée par la virologue Marie-Paule Kieny.

En plus de ses annonces relatives au déconfinement, Emmanuel Macron a, mardi 24 novembre, révélé que la campagne de vaccination contre le Covid-19 débuterait "fin décembre, début janvier." Le chef de l'État a en outre précisé que le recours à ce vaccin ne serait en aucun cas rendu obligatoire, rappelle toutefois sur franceinfo mardi soir Marie-Paule Kieny, directrice de recherche à l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). 

Impossible de vacciner tout le monde début 2021

Selon la virologue, le caractère non obligatoire de cette campagne de vaccination ne constitue pas un problème, au contraire. "Au lieu d'obliger, il vaut mieux convaincre en expliquant quels sont les bénéfices de la vaccination, affirme-t-elle. Et de toute manière, nous ne serons pas en mesure de vacciner tout le monde dès le début de l'année." Le personnel soignant et les personnes à risque devraient être prioritaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marie-Paule Kieny
Marie-Paule Kieny (Capture d'écran franceinfo)