Université : le gouvernement envisage le retour en cours pour les décrocheurs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Etudiants : le gouvernement envisage au retour en cours pour les décrocheurs
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les étudiants en première année sont confrontés à une situation d’isolement, forcée par la crise sanitaire, particulièrement difficile. Le gouvernement envisage de leur permettre de retourner en cours.

La chambre de Manon Dicko est aussi devenue sa salle de cours, depuis qu’elle ne va plus à la fac à cause de la pandémie de coronavirus. Elle n’a eu quelques semaines de cours en présentiel. "On ne sait pas comment ça va se passer, c’est le flou total", lui dit une amie. "Il faut être grave motivé pour continuer", lui répond-elle. Manon est en première année dans une filière administration économique et sociale (A.E.S.), et pour elle, l’arrivée dans ce nouveau monde est compliquée. "Les amphithéâtres c’est immense, il y a des centaines d’élèves, donc je n’ai pas eu le temps de me créer des contacts avec qui je pourrais éventuellement travailler et se retrouver seule face à soi-même alors qu’on vient de commencer les études supérieures, c’est difficile", explique l’étudiante.

Par groupes de dix, une solution limitée

Certains étudiants n’ont plus eu de cours en présentiel depuis le mois de septembre. Pour ces étudiants de première année, le gouvernement annonce un retour en cours progressif à partir de la semaine prochaine, uniquement par groupe de dix. Une solution limitée au vu du nombre d’étudiants en première année. Les présidents d’université attendent que la situation sanitaire permette d’avoir des jauges de 30 à 50% d’occupation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.