Une étude recommande de poursuivre l'allaitement quand la mère est positive au Covid-19

Le lait maternel est un "vecteur de transmission d'anticorps" suggère une étude espagnole.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme allaite son nourrisson. (CAIA IMAGE/SCIENCE PHOTO LIBRARY / NEW / AFP)

Le lait de mères infectées par le Covid-19 ne contient pas de traces du virus mais est en revanche vecteur d'anticorps, selon les résultats d'une étude menée par la recherche publique espagnole et divulgés lundi 14 juin (en espagnol). Des chercheurs espagnols ont étudié l'impact de l'infection par le Sars-CoV-2 sur l'allaitement, dans le cadre de l'initiative MilkCorona du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC) et d'un hôpital universitaire de Valence. Ils recommandent aux femmes qui le souhaitent de poursuivre l'allaitement, même si elles attrapent le Covid-19.

Aucun des échantillons de lait maternel analysés dans l'étude ne contenait de traces de l'ARN du coronavirus, explique María Carmen Collado, chercheuse chargée du projet, à l'AFP. Il ne pouvait donc pas être contaminant pour l'enfant. En revanche, des anticorps spécifiques au Covid-19 développés par la mère ont été retrouvés dans ces échantillons, "ce qui suggère que le lait maternel est un vecteur de transmission d'anticorps".

Les femmes vaccinées transmettent des anticorps à leur nourrisson

D'où "l'importance de recommander l'allaitement maternel de façon systématique dans tous les cas dans lesquels la mère a peu ou pas de symptômes", insiste Cecilia Martínez Costa, du service de pédiatrie de l'Hôpital Clínico de Valence.

Les chercheurs ont également analysé le lait maternel de 75 femmes vaccinées avec les produits de Pfizer, Moderna et AstraZeneca et y ont également trouvé des anticorps spécifiques au Covid-19. Tous ces échantillons contenaient des anticorps à des niveaux variables selon les vaccins, précise le communiqué. Par ailleurs, les niveaux d'anticorps étaient similaires dans le lait maternel de femmes ayant reçu une dose de vaccin après avoir contracté le virus et dans celui de femmes ayant reçu les deux doses d'un vaccin sans avoir jamais attrapé le Covid.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.