Cet article date de plus de deux ans.

Turquie : le ministre de l'Intérieur propose sa démission après une annonce de confinement précipitée qui a provoqué la panique

L'interdiction de sortir dans les plus grandes villes du pays a été annoncée deux heures avant son entrée en vigueur, provoquant une ruée vers les magasins.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des habitants d'Istanbul font la queue dans une petite épicerie, le 10 avril 2020, après l'annonce surprise d'un confinement de 48 heures dans les principales villes de Turquie. (YASIN AKGUL / AFP)

Selon les pays, l'instauration des premières mesures de confinement contre le Covid-19 se fait plus ou moins sereinement. En Turquie, les vives critiques sur la méthode employée ont poussé, dimanche 12 avril, le ministre de l'Intérieur à proposer sa démission. Celle-ci a toutefois été refusée par le président Recep Tayyip Erdogan.

Vendredi soir, Süleyman Soylu avait annoncé l'entrée en vigueur, seulement deux heures plus tard, d'une interdiction de sortir pendant le week-end dans les 30 plus grandes villes du pays. Cette annonce a provoqué la ruée de milliers de Turcs paniqués dans les commerces pour y faire des provisions, au mépris des règles de distanciation sociale.

De nombreux opposants et internautes ont ainsi accusé les autorités de les avoir mis en danger. Une fois la panique passée, le confinement a en revanche été respecté, et a pris fin dimanche soir.

Une démission refusée par Erdogan

S'exprimant après les scènes de chaos, vendredi soir, Süleyman Soylu avait souligné que le confinement avait été mis en place dans le cadre des "instructions de notre président". Dimanche soir, il a affirmé prendre l'"entière responsabilité de la mise en œuvre de cette mesure", annonçant avoir proposé sa démission. 

Süleyman Soylu, notamment responsable des purges menées contre l'opposition après la tentative de coup d'Etat en 2016, "va continuer de remplir sa fonction", a finalement assuré la présidence turque quelques heures plus tard. Selon le dernier bilan officiel publié dimanche, environ 1 200 personnes sont mortes en Turquie.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Synthèse. Quels sont les effets du confinement sur notre santé (et comment les limiter) ?

• Infographies. Nombre de décès, de malades en réanimation... Découvrez l'évolution de l'épidémie en France en quatre cartes animées

• Vrai ou fake. Ces théories du complot qui connectent la 5G et le coronavirus

• Témoignages. Surchauffe, kilos en trop et horizon flou... Le casse-tête des sportifs de haut niveau pendant le confinement

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.