Cet article date de plus d'un an.

Trêve hivernale, allocations familiales, tarifs du gaz... Ce qui change au 1er avril et ce qui a été reporté

Certaines réformes sont gelées en raison de l'épidémie de coronavirus, alors que certaines revalorisations sont maintenues.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les tarifs réglementés du gaz baissent pour le cinquième mois consécutif. (DAMIEN MEYER / AFP)

Le 1er jour du mois est habituellement synonyme de changement pour des prestations sociales, ou encore de hausses ou baisses de tarifs. Certaines réformes censées entrer en vigueur au début du mois d'avril sont toutefois gelées, en raison de l'épidémie de coronavirus, alors que certaines revalorisations sont maintenues. Etat des lieux de ce qui évolue, ou non, mercredi 1er avril.

>> Suivez les dernières informations sur le coronavirus et le confinement dans notre direct

Les allocations revalorisées ou prolongées

L'allocation adulte handicapé (AAH), la prime d'activité et l'ensemble des allocations familiales seront revalorisées de 0,3%, mercredi. Le RSA (revenu de solidarité active) doit lui aussi être revalorisé à hauteur de 0,9%, pour s'établir à 564,78 euros maximum, au lieu de 559,74 euros actuellement.

Les chômeurs en fin de droits en mars voient par ailleurs leur indemnisation se poursuivre en avril, du fait de l'épidémie de coronavirus. "Personne ne pouvait prévoir cette crise. [Les chômeurs] risquent de se retrouver en fin de droits sans pouvoir retrouver un emploi. J’ai donc décidé qu’on allait prolonger, pour le mois d’avril, les indemnisations de fin de droits", a expliqué la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, le 19 mars. Si le confinement se prolonge, cette mesure se prolongera aussi.

Les réformes des APL et de l'assurance-chômage reportées

La réforme prévoyant la "contemporanéité" des APL, c'est-à-dire le calcul des allocations logement à partir des revenus actuels du bénéficiaire, est de nouveau repoussée. Actuellement, ces allocations sont calculées sur la base des revenus remontant à deux ans.

Le deuxième volet de la réforme de l'assurance-chômage est, lui, reporté au 1er septembre 2020. Il devait modifier le calcul de l'allocation chômage pour les personnes dont la fin de contrat de travail interviendrait après le 1er avril. "La réforme a été conçue dans un contexte qui n’a plus rien à voir avec celui que nous connaissons aujourd’hui", a justifié la ministre du Travail, le 16 mars. 

La fin de la trêve hivernale repoussée de deux mois

La fin de la trêve hivernale prendra exceptionnellement fin le 31 mai, deux mois plus tard que prévu. L'objectif "est d’éviter toute remise à la rue de personnes dans le contexte sanitaire actuel", avait précisé le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, cité par Le Monde"Compte tenu des circonstances, nous comprenons cette mesure et il serait dangereux que des personnes se retrouvent à la rue ou dans des centres d’hébergement, soient ainsi contaminées et se retrouvent ensuite aux urgences", avait réagi Christophe Demerson, président de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), interrogé par le quotidien.

Les tarifs du gaz en baisse de 4,4%

Les tarifs réglementés de vente du gaz appliqués par Engie à des millions de foyers français baissent de 4,4% à partir du 1er avril. "Cette baisse est de 1,1 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,5 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz", a détaillé la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans un communiqué. 

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Infographies. Voici les bons gestes à adopter quand on fait ses courses

• Eclairage. Coronavirus : risque-t-on une pénurie de fruits et légumes frais en raison de l'épidémie de Covid-19 ?

• Portrait. Coronavirus : qui est Didier Raoult, la "star mondiale" de la microbiologie qui assure avoir trouvé le remède contre le Covid-19 ?

• Témoignages. "J'avais prévu un beau mois d'avril..." : des commerçants racontent leur crainte de l'après-confinement

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.