Tourisme : les grands hôtels du Sénégal désertés

Le maintien des mesures de confinement fait grincer les dents au Sénégal. Le président Macky Sall a dû assouplir quelques mesures mais la situation économique sur place génère de nombreuses inquiétudes.

FRANCE 2

C’est une destination bien connue des vacanciers français : Saly, au Sénégal. En 2018, 1,6 million de touristes se sont pressés sur ces plages de sable fin. Aujourd’hui, elles sont désespérément vides. L’espoir de trouver un client pour les loueurs de scooters des mers est mince. "C’est difficile, on ne sait pas quand cela va finir", confie l’un d’entre eux. Le 15 mars dernier, en réaction à la crise du Covid-19, l’État du Sénégal a fermé ses frontières au plus fort de la saison touristique. Les hôtels ont ainsi reçu l’ordre de fermer.

225 millions d’euros de perdus

Un des plus vieux hôtels de Saly a perdu brutalement 50% de son chiffre d’affaires. Le directeur a mis la plupart de ses employés au chômage technique, mais il garde des frais fixes importants. Beaucoup d’hôtels de la région ne s’en remettront pas. Le tourisme, deuxième source de revenus du pays, est absolument vital pour le Sénégal. Un secteur qui représente plus de 100 000 emplois. Près d’un tiers a déjà été perdu. En trois mois, le Sénégal a perdu l’équivalent de 225 millions d’euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le maintien des mesures de confinement fait grincer les dents au Sénégal. Le président Macky Sall a dû assouplir quelques mesures, mais la situation économique sur place génère de nombreuses inquiétudes.
Le maintien des mesures de confinement fait grincer les dents au Sénégal. Le président Macky Sall a dû assouplir quelques mesures, mais la situation économique sur place génère de nombreuses inquiétudes. (FRANCE 2)