Tour de France : "Une jauge de 4 000 spectateurs sur les 800 derniers mètres" sera appliquée à Pontivy, ville hôte de la troisième étape

C'est la maire de la ville bretonne qui l'a annoncé mercredi. "Entre le huis clos et la jauge de 4 000, je pense qu’il y a eu un grand pas de franchi", s'est réjoui Christine Le Strat.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Christine Le Strat, maire de Montivy (Morbihan). (MAÏWENN BORDRON / RADIO FRANCE)

Invitée de franceinfo mercredi 23 juin, Christine Le Strat, maire de Pontivy, ville bretonne qui accueillera la troisième étape du Tour de France lundi prochain, a indiqué qu'il y aurait à cette occasion, "une jauge de 4 000 spectateurs sur les 800 derniers mètres". "Un grand pas de franchi", selon l'élu qui redoutait un huis clos à l'arrivée.

franceinfo : Qu’est-ce que vous pensez des mesures sanitaires ?

Christine Le Strat : Nous nous réjouissons de l’intervention de Monsieur Prudhomme, le patron du Tour, pour ne pas avoir une arrivée à huis clos. Finalement, nous n’aurons plus de jauge, ni de pass sanitaire, hormis sur les 800 derniers mètres. Effectivement, nous avons une jauge de 4 000 spectateurs sur les 800 derniers mètres, qui devront présenter un pass sanitaire ou sinon être testés. Nous avons aussi un 'village vélo' où il sera possible de se faire tester de 9 heures à 19 heures. Tout au long des parcours, nous aurons aussi des brigades Covid, composées de bénévoles, pour assurer la prévention sanitaire, puisque bien sûr le masque et les gestes barrières sont toujours obligatoires.

Vous avez appris les jauges assez récemment, est-ce-que vous avez l’impression que ça s’organise un peu à la dernière minute 

Tout était en fonction de la pandémie, il faut reconnaître que justement elle a bien baissé. C’est plutôt l’imprécision, de ne pas savoir comment accueillir nos spectateurs, qui a été difficile à vivre. On nous parlait d’un huis clos sur le dernier kilomètre cinq, et ça c’était très inquiétant. Quand on nous annonce 4 000 spectateurs, mais avec pass sanitaire, c’est plutôt rassurant, surtout que nous pouvons mettre en place cette possibilité de se tester pour les personnes qui n’auraient pas encore été vaccinées.

Vos administrés sont globalement contents de ce passage du Tour dans votre commune ?

Oui, on en parle beaucoup, on sent que les gens sont heureux. C’est un peu dommage que nous ne soyons pas sortis de la crise sanitaire, surtout aussi près du but, puisqu’à partir du 30 juin tout sera plus facile. À deux jours près, c’est décevant, mais il nous faut accepter ces jauges qui ont été très allégées. Entre le huis clos et la jauge de 4 000, je pense qu’il y a eu un grand pas de franchi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.