Toulouse : la prime pour les soignants fait débat au CHU

La prime promise aux soignants apparaîtra sur les bulletins de salaire à la fin du mois de juin. Elle pose néanmoins questions, notamment au CHU de Toulouse (Haute-Garonne).

France 2

La prime promise aux soignants, d’une valeur de 1 500 euros, continue de faire débat. À l’hôpital Purpan, à Toulouse (Haute-Garonne), la CGT accuse la direction de vouloir la verser à des cadres dirigeants. Les critères d’attribution font débat. La CGT ne comprend pas que cinq directeurs soient récompensés, alors que certains agents de catégorie C, les moins bien payés, ne le soient pas. "C’est juste pas possible", affirme Julien Terrié, secrétaire CGT au CHU de Toulouse.

Quels critères d’attribution ?

Destinée à récompenser le dévouement des soignants, cette prime sera attribuée à tous les personnels, dans les 40 départements les plus touchés, et à certains seulement dans le reste du territoire. Toulouse a donc dû faire des choix et a estimé que l’engagement de certains directeurs avait également été exceptionnel. En lot de consolation, tous les personnels qui auront travaillé plus de 30 jours auront droit à 500 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soignants font un point sur la situation dans l\'unité de soins intensifs de l\'hôpital Purpan, à Toulouse, le 21 avril 2020. 
Des soignants font un point sur la situation dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital Purpan, à Toulouse, le 21 avril 2020.  (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)