Covid-19 : un pharmacien soupçonné d'avoir détourné 18 millions d'euros en facturant de faux tests

Ce pharmacien est soupçonné d'avoir fabriqué de faux bons de commande déclarés à la Caisse primaire d'assurance maladie. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire en décembre 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Illustration tests antigéniques. (DAMIEN MEYER / AFP)

Un pharmacien parisien est soupçonné d'avoir détourné 18 millions d'euros en facturant de faux tests antigéniques, a appris mardi 18 janvier franceinfo de source judiciaire, confirmant une information du journal Le Parisien. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire le 17 décembre.

En tant que pharmacien, cet homme âgé de 46 ans pouvait fournir des tests antigéniques aux professionnels de santé, mais il est donc soupçonné d'avoir fabriqué de faux bons de commande déclarés à la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). Au total, il est ainsi soupçonné d'avoir détourné 18 millions d'euros entre septembre et début décembre 2021.

Ses manoeuvres ont finalement intrigué la caisse d'assurance maladie de Paris qui a porté plainte au début du mois de décembre. Une information judiciaire avait été ouverte dans la foulée. Le pharmacien est mis en examen pour "escroquerie en bande organisée", "blanchiment en bande organisée", et "faux et usage de faux".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tests de dépistage du Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.