Le vrai du faux, France info

Taux de mortalité en Allemagne, nettoyage des rues, absence de symptômes après 15 jours... Nos réponses à vos questions sur le coronavirus

Tous les jours, la cellule Vrai du faux de franceinfo répond à vos questions sur l'épidémie de coronavirus. Vous pouvez poser vos questions avec le #OnVousRépond. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Deux passants devant la porte de Brandebourg à Berlin, le 23 mars 2020. 
Deux passants devant la porte de Brandebourg à Berlin, le 23 mars 2020.  (ODD ANDERSEN / AFP)

Alors que l'épidémie de coronavirus touche le monde entier, l'Allemagne a l'un des taux de mortalité les plus faibles de la planète. Lundi 30 mars, Berlin comptait 57 298 cas officiellement déclarés et 455 décès selon l'Institut Robert Koch, soit un taux de létalité d'environ 0,8%. C'est presque huit fois moins qu'en France.

>>> Suivez notre direct sur l'épidémie de coronavirus 

L’une des raisons qui peut expliquer cette situation, ce sont les dépistages massifs qui ont eu lieu très tôt en Allemagne. Ils ont permis de mettre rapidement en quarantaine les malades. Désormais, nos voisins allemands procèdent à 500 000 tests par semaine. A l’inverse, la France réserve ses quelques milliers de dépistages quotidiens aux cas les plus graves. Autrement dit, le nombre total de malades dans notre pays n’est pas clairement établi, ce qui augmente mathématiquement le taux de mortalité en France. 

Enfin, s’il y a moins de décès en Allemagne, Berlin reste très prudent sur la suite de l’épidémie et n’exclut pas de voir ses hôpitaux débordés dans les prochaines semaines.

Le Haut conseil de la santé publique saisi sur la désinfection des rues 

On se souvient que la Chine avait déployé des camions pour asperger les rues de produits désinfectants. En France, plusieurs villes ont suivi : c’est le cas de Nice, Menton, Cannes, Suresnes ou encore Montauban. Pourtant, on ne connaît pas encore vraiment l’efficacité de ces mesures. Le Haut conseil de la santé publique a été saisi jeudi 26 mars par le gouvernement. Il devrait dire dans les prochains jours si ces désinfections sont utiles ou non. 

En attendant, plusieurs scientifiques ont déjà émis des réserves parce que rien ne prouve que le virus survit longtemps sur les trottoirs ou le mobilier urbain. Autre inquiétude : certaines communes ont choisi d’utiliser de l’eau de Javel diluée, ce qui peut être dangereux pour l’environnement.

"Après 15 jours sans symptômes, peut-on être rassurés ?"

Parmi les questions que nous avons reçu via le #OnVousRépond, "Espérance" nous demande : "Si on n’a eu aucun symptôme du coronavirus durant les deux dernières semaines, peut-on raisonnablement être rassurés sur notre sort ?"

Puisque le délai d'incubation peut s'étendre jusqu'à 14 jours, si effectivement après deux semaines vous n’avez développé aucun symptôme, vous pouvez légitimement penser que vous n’avez pas été contaminé ou alors vous êtes asymptomatique, c’est à dire que vous attrapez le virus mais sans développer de symptômes. Quelque soit  votre état de santé, il faut donc continuer à respecter le confinement pour ne pas prendre le risque de contaminer d’autres personnes.

Deux passants devant la porte de Brandebourg à Berlin, le 23 mars 2020. 
Deux passants devant la porte de Brandebourg à Berlin, le 23 mars 2020.  (ODD ANDERSEN / AFP)