Surconsommation internet liée au coronavirus : "Les télécoms ont été à la hauteur de la crise", selon Stéphane Richard, PDG d'Orange

Malgré des surcharges sur les réseaux, Stéphane Richard, PDG d'Orange, assure que les télécoms ont fait la preuve de leur "force" et de leur "résilience".

Stéphane Richard, PDG du groupe Orange.
Stéphane Richard, PDG du groupe Orange. (FADEL SENNA / AFP)

Avec le confinement lié au coronavirus, les Français ont utilisé massivement les connexions réseaux que ce soit pour télétravailler ou se divertir. Malgré quelques saturations, "les télécoms ont été à la hauteur de la crise", a estimé jeudi 28 mai sur franceinfo Stéphane Richard, PDG d'Orange.

"Peut-être que certains avaient des doutes sur notre capacité à absorber un choc pareil, il y a eu des surcharges considérables sur nos réseaux et je pense que les télécoms ont fait la preuve de leur force, de leur résilience, martèle Stéphane Richard. Ils ne sont pas gagnants de la crise, personne ne sort gagnant de cette crise, mais je suis fier et je remercie l'ensemble des salariés du groupe qui ont rendu cette performance possible."

Imaginez ce qu'aurait été ce confinement si on n'avait pas pu communiquer, télétravailler et apprendre à la maison.Stéphane Richardà franceinfo

Les réseaux ne risquaient pas de craquer, a déclaré Stéphane Richard. "Ils ont été conçus pour absorber une hausse continue de trafic. Il y a eu un point de vigilance sur les liens transatlantiques, les câbles sous-marins qui acheminent l'essentiel du trafic internet." Pour répondre à ces besoins, "il a fallu augmenter rapidement la capacité de ces liens, la doubler en quelques jours,. Les Français, à partir du confinement, ont consommé beaucoup de streaming notamment. Il y a eu des doublements, voire des triplements de trafic sur certains contenus. Tout cela passe entre l'Europe et les Etats-Unis et nous avons adapté cela en quelques jours."