Stratégie de dépistage massif : le grand embouteillage dans les laboratoires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Stratégie de dépistage massif : le grand embouteillage dans les laboratoires
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Debraux, N. Robertson, X. Roman, G. Michel, S. Ripaud, France 3 Occitanie - France 2
France Télévisions

Les Français sont de plus en plus nombreux à se faire dépister, encouragés par le gouvernement. La foule se presse dans les laboratoires. 

Des centaines de personnes font la queue pour se faire dépister, samedi 29 août à Paris, parce qu’ils partent en voyage, parce que l’un de leurs proches vient d’être testé positif ou juste par curiosité. Devant un laboratoire qui accueille sans rendez-vous et sans ordonnance, il faut compter jusqu’à cinq heures d’attente. Si vous tentez votre chance en ligne, les difficultés sont les mêmes : dix jours d’attente en moyenne. 

Les laboratoires débordés 

Si de nombreux laboratoires sont désormais débordés, c’est parce que le gouvernement a décidé de tester massivement. 890 000 tests sérologiques sont réalisés chaque semaine en France. Le ministre de la Santé aimerait encore voir ce chiffre grimper pour "monter à court terme à un million de tests par semaine", a précisé Olivier Véran. Cette stratégie de dépistage massif est critiquée par certains épidémiologistes, mais aussi certains laboratoires, qui demandent une politique de test plus ciblée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.