Strasbourg : un week-end de Pâques sous haute surveillance

Au 25e jour de confinement, vendredi 10 avril, les consignes se font plus strictes dans le Bas-Rhin. Deux adultes ne peuvent plus sortir se promener ensemble. Emmanuel Macron doit prendre la parole lundi 13 avril pour détailler son plan de lutte contre le coronavirus.

France 2

Se balader à deux, en couple ou entre amis, est interdit dans le Bas-Rhin depuis vendredi 10 avril au matin. Si certains sont au courant, d’autres Strasbourgeois le découvrent en même temps que le montant de la contravention : 135 € d’amende, mais il y a bien sûr certaines exceptions, comme les sorties avec un enfant ou une personne âgée ou dépendante.

Éviter une reprise de l’épidémie

Un arrêté préfectoral qui s’applique également pour les déplacements en véhicule. Un autre couple découvre cette restriction vendredi matin. “Je dépose mon épouse et après je rentre chez moi. En passant, je vais au tabac”, se justifie-t-il. Mais même au sein du même foyer, il est interdit de covoiturer. Un durcissement du confinement jusqu’au 15 avril pour éviter une reprise de l’épidémie en Alsace, qui ruinerait les efforts déjà entrepris. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Au 25e jour de confinement, vendredi 10 avril, les consignes de confinement se font plus strictes dans le Bas-Rhin. Deux adultes ne peuvent plus sortir se promener ensemble. Emmanuel Macron doit prendre la parole lundi 13 avril pour détailler son plan de lutte contre le coronavirus.
Au 25e jour de confinement, vendredi 10 avril, les consignes de confinement se font plus strictes dans le Bas-Rhin. Deux adultes ne peuvent plus sortir se promener ensemble. Emmanuel Macron doit prendre la parole lundi 13 avril pour détailler son plan de lutte contre le coronavirus. (FRANCE 2)