Solidarité : une plateforme pour écrire aux personnes âgées

Comme chaque soir dans le 23h, la journaliste Sophie Gauthier parle en plateau des initiatives pour aider les personnes touchées par le virus ou aider les soignants.

Un hommage a été rendu à Julie, 16 ans, emportée par le virus. Des dizaines de bougies ont été allumées aux fenêtres des balcons franciliens vendredi 27 mars. Autant de bougies comme autant de message de soutien. Une initiative de la commune de Morsang-sur-Orge, dans l'Essonne, où elle résidait. Certains ont exprimé leur peine sur les réseaux sociaux : "16 ans n'est pas un âge pour mourir, restons solidaires, restons confinés".

Des lettres dans les EHPAD

Autre conséquence du confinement : la hausse des violences conjugales, soit plus de 32 % en une semaine. Les femmes huissiers de France proposent d'écouter les femmes victimes de violence. Elles mettent à disposition une adresse mail de contact : afhj.fnsf@scp-desagneaux pour des questions d'ordre général et juridique. Un dispositif est aussi mis en place pour donner l'alerte dans les pharmacies. Enfin, une initiative pour égayer le quotidien des personnes âgées. La plateforme "Une lettre un sourire" permet d'écrire aux résidents en EHPAD. Les partenaires les imprimeront, les tireront et les distribueront aux résidents. Essentiel face à la solitude.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne dans un Ehpad, à Paris
Une personne dans un Ehpad, à Paris (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)