Sécurité routière : avec moins de 3 000 morts, 2020 est l'année la moins meurtrière de l'histoire récente dans l'Hexagone

Le nombre annuel de morts n'était auparavant jamais passé sous la barre des 3 000.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'autoroute A7 au niveau de Valence (Drôme), le 9 août 2020. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

Une baisse record. Avec un total de 2 782 personnes mortes sur les routes de France (2 550 sur le territoire métropolitain) en un an, l'année 2020 est celle avec le plus bas niveau de tués sur les routes depuis l'après-guerre. C'est la conséquence de la réduction de la circulation causée par la crise du Covid-19, a annoncé vendredi 29 janvier la Sécurité routière dans un communiqué.

Le nombre d'accidents corporels enregistrés par les forces de l'ordre connaît lui aussi une baisse importante (-19,7%) avec 44 997 accidents (soit 11 019 de moins qu'en 2019). Le nombre de personnes blessées diminue de 20,9% avec 55 754 blessés  (soit 14 736 blessés en moins).

Le nombre annuel de morts n'était auparavant jamais passé sous la barre des 3 000 morts. Le bilan de 2020 marque une chute de 21,4% par rapport à 2019, mais sa signification est "à relativiser" de la crise sanitaire, précise la Sécurité routière.

L'année 2019 avait déjà connu "un chiffre historiquement bas" avec 3 239 morts. En quarante ans, les mesures de prévention comme le port de la ceinture, la limitation de la vitesse, ou encore l'amélioration de la sécurité des véhicules et des routes ont fait chuter la mortalité. Ainsi, en 1972, on déplorait 18 034 décès sur les routes françaises, alors que le trafic était 2,4 moins important. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.