Santé : le syndrome de PIMS, une infection grave et difficile à diagnostiquer

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : le syndrome de PIMS, une infection grave et difficile à diagnostiquer
france 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le syndrome de PIMS, une inflammation généralisée des organes des enfants liée au Covid-19, est rare et méconnu. Noé, sept ans, a attendu six jours pour être diagnostiqué. 

La voiture télécommandée de Noé peut reprendre la route : le jeune garçon de sept ans est sorti de réanimation, et se repose dans une maison d'accueil à l'hôpital de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Il souffre du syndrome de PIMS : une inflammation grave de ses organes, dont son cœur, déclenchée par le Covid-19. "On savait que ce n'était pas qu'une gastro, ça ne pouvait être une gastro, ça faisait une semaine qu'il se vidait, qu'il vomissait, qu'il perdait du poids", raconte sa mère, qui déplore de ne pas avoir été "pris[e] au sérieux". 

Une infection rare 

C'est finalement une pédiatre de l'hôpital de Saint-Dié (Vosges), qui fait le rapprochement avec le syndrome de PIMS. "On ne veut plus que ça se reproduise, confie son père, Jimmy. Et on veut surtout que ça soit communiqué, pour que les professionnels de santé puissent alarmer, avant." En France, 500 cas de ce type ont été décelés depuis le début de la pandémie de Covid-19. La maladie est difficile à diagnostiquer. Noé, tiré d'affaire, devra prendre un traitement durant un an, pour protéger son cœur et se reposer. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.