Santé : la Haute Autorité de santé met en garde contre les ingestions de piles boutons

Publié Mis à jour
Santé : la Haute Autorité de santé met en garde contre les ingestions de piles boutons
France 3
Article rédigé par
J-C.Batteria - France 3
France Télévisions

La Haute Autorité de santé alerte quant aux dangers des piles boutons. Le journaliste Jean-Christophe Batteria, présent sur le plateau du 12/13, vendredi 18 février, apporte des précisions. 

La Haute Autorité de santé a émis une alerte au sujet des piles boutons. "1 200 enfants se retrouvent aux urgences pédiatriques chaque année après avoir ingéré une pile bouton", indique le journaliste Jean-Christophe Batteria, présent sur le plateau du 12/13, vendredi 18 février. Si "dans la plupart des cas, ça se passe bien, tous les praticiens qui ont œuvré sur cette l’étude le confirment : ils ont eu à connaitre le décès d'un enfant suite à l’ingestion d’une pile bouton", poursuit le journaliste.    

Appeler aussitôt le 15 en cas d'ingestion 

Si les piles boutons sont "inoffensives à l’air libre" et au toucher, elles deviennent dangereuses lorsqu'elles sont humides, ou plongées dans un liquide. "Elles émettent une base, un élément très corrosif aussi puissant que ce qu'on utilise pour déboucher une canalisation", explique Jean-Christophe Batteria. La victime peut "mourir d'une hémorragie perforante interne en deux heures", indique-t-il. En cas d’ingestion d’une pile bouton, il faut appeler immédiatement le 15 ou le centre antipoison, et "surtout ne pas faire vomir l'enfant", conclut le journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.