Santé : du stress post-traumatique chez d'anciens malades graves du Covid-19

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : du stress post-traumatique chez d'anciens malades graves du Covid-19
FRANCE 3
Article rédigé par
France 3 Limousin, F.Clapeau, M.Degremont, C.Cogne - France 3
France Télévisions

Certains patients du Covid-19 souffrent d'un véritable traumatisme psychologique. Le stress post-traumatique intervient parfois chez celles et ceux qui ont frôlé la mort en réanimation. 

Contaminée par le Covid-19 en septembre 2020, Eurielle Gaulier, 40 ans, est alors hospitalisée en urgence, en réanimation. "Quand je suis arrivée au CHU, ils m'ont bien dit que j'étais trop faible, que je ne passerai pas la nuit et que s'ils devaient m'entuber, de toute façon ils n'étaient pas surs que je me réveille quand même", confie cette dernière. 

Du stress post-traumatique 

À sa sortie, elle ramène avec elle le bruit incessant des machines, et l'image des autres patients entubés. Les hallucinations la poursuivent la nuit. "Je les voyais respirer, je voyais leur thorax se lever, se rabaisser", se souvient-elle. Ces symptômes, des cauchemars, des tremblements ou encore le cœur qui accélère au moindre bruit, sont le signe d'un stress post-traumatique. "La personne qui a vécu un traumatisme psychique va avoir ça à l'esprit, détaille le Dr. Éric Charles, psychiatre au centre hospitalier d'Esquirol à Limoges (Haute-Vienne). C'est à dire qu'à un moment elle s'est retrouvée avec le risque de mourir, et cette confrontation à la mort, du coup elle ne peut plus vivre sans y penser." Les visions d'Arielle se sont aujourd'hui effacées, avec l'aide de son psychiatre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.