Saint-Denis : l’interdiction de fumer la chicha dans l’espace public fait polémique

Le maire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a interdit la consommation de la chicha dans certains lieux publics. Une décision motivée notamment par les risques sanitaires que cela pourrait constituer.

France 3

Certains jeunes de la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) vont devoir s’adapter. Le maire PS de la ville Mathieu Hanotin a pris une décision radicale : il a interdit la consommation de la chicha dans l’espace public. En cas d’infraction, les fumeurs s’exposent à une amende de 38 euros. S’ils comprennent que cela représente un risque sanitaire, les jeunes interrogés sont en désaccord avec cette décision que l’élu justifie par plusieurs raisons.

Une mauvaise habitude en période d’épidémie de Covid-19

Tout d’abord, cela constitue un véritable souci en période de crise sanitaire. Alors que l’épidémie de coronavirus reste encore très active en Île-de-France, le fait de se réunir à plusieurs au même endroit, en mettant parfois sa bouche sur le même tuyau pour une dizaine de personnes pourrait favoriser la transmission du virus. Enfin, cette interdiction pourrait aussi permettre de répondre aux plaintes à propos des nuisances sonores. 

Les jeunes libanais fument notamment du narguilé, considéré dans le pays comme un élément culturel.
Les jeunes libanais fument notamment du narguilé, considéré dans le pays comme un élément culturel. (JOSEPH EID / AFP)