Royaume-Uni : les chauffeurs routiers pourront entrer en France après un test rapide de dépistage du Covid-19

L'accord entre Londres et Paris prévoit de mettre en place des tests donnant un résultat en une demi-heure.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des camions de marchandises garés sur le tarmac de l'aéroport de Manston (Royaume-Uni), près de Douvres, le 22 décembre 2020, en attendant la réouverture de la frontière française. (WILLIAM EDWARDS / AFP)

Les milliers de chauffeurs de poids lourds bloqués au Royaume-Uni par la suspension des liaisons avec la France vont pouvoir rejoindre l'Hexagone. Le gouvernement britannique a annoncé, mardi 22 décembre, avoir trouvé un accord avec Paris. Il prévoit que l'entrée en France, pour les chauffeurs routiers, sera conditionnée à un résultat négatif d'un test de dépistage rapide du Covid-19 à partir de mercredi.

"Tous les chauffeurs de poids lourds, indépendamment de leur nationalité, devront se soumettre" à ce dépistage, livrant un résultat en environ 30 minutes, a indiqué le ministère des Transports dans un communiqué (contenu en anglais). Ce protocole sera revu le 31 décembre mais "pourrait rester en place jusqu'au 6 janvier", a précisé le ministère.

Des tests côté français également

"Le gouvernement français pratiquera également" des tests "sur le fret entrant au Royaume-Uni", ajoute le ministère des Transports britannique.

Avant cette annonce, la France avait expliqué un peu plus tôt à quelles conditions l'entrée en France depuis le Royaume-Uni serait à nouveau autorisée. Réservée à certains cas particuliers, dont les Français, les autres Européens et les résidents en France, elle sera soumise à la présentation d'un résultat négatif d'un test PCR ou de certains types de tests antigéniques datant de moins de 72 heures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.