Royaume-Uni : la cote de popularité de Boris Johnson a fondu en trois ans

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Royaume-Uni : la cote de popularité de Boris Johnson a fondu en trois ans
franceinfo
Article rédigé par
M. Boisseau, A. Prugnaud, M. Bradshaw - franceinfo
France Télévisions

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui a annoncé sa démission de la tête du Parti conservateur, jeudi 7 juillet, a passé trois années tumultueuses à Downing Street.

Boris Johnson a gardé tout au long de son mandat un style décalé, pour être au centre de l'attention autant que pour brouiller les pistes. Mais au fil des mois, il a surtout agacé les Britanniques. Le grand public l'avait découvert avec enthousiasme lorsqu'il était maire de Londres (Royaume-Uni), et déjà adepte des mises en scène loufoques, comme lors des Jeux Olympiques en 2012. Devenu Premier ministre en janvier 2019, Boris Johnson n'a pas changé, toujours entre communication et provocation.

Des fêtes illégales pendant le confinement

Avec son style tonitruant, il s'est fixé comme priorité de signer l'accord sur le Brexit, dont il est un fervent partisan. Il a atteint son objectif en 2020, le jour de Noël. Le Premier ministre a toutefois fini par payer ses écarts de conduite, comme la rénovation à grands frais de son appartement, ou encore le partygate. Des fêtes illégales ont en effet eu lieu à Downing Street, durant le confinement. Avant de s'excuser, Boris Johnson s'est laborieusement défendu. Sa popularité ne s'en remettra pas. De scandale en scandale, il a fini par perdre le contrôle du Parlement.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.