Royaume-Uni : face à la propagation du coronavirus, Boris Johnson hausse le ton

La pandémie de Covid-19 continue de se propager dans plusieurs pays comme l’Inde, le Brésil ou les États-Unis. Au Royaume-Uni, où la situation se dégrade aussi, le gouvernement entend sévir pour tenter de juguler la progression du virus.

FRANCE 2

Alors que le Covid-19 se propage de plus de plus et que le nombre de patients augmente dans le monde, le Royaume-Uni a décidé de sévir et de se montrer beaucoup plus sévère envers ceux qui briseraient les mesures d’isolement. "Les autorités cherchent clairement à marquer les esprits : jusqu’à 11 000 euros d’amende si vous êtes testé positif et que vous ne respectez pas le confinement", révèle la journaliste de France Télévision Maryse Burgot, en direct de Londres (Royaume-Uni).

Des amendes jusqu’à 11 000 euros

"Par ailleurs, le ministre de la Santé britannique, Matt Hancock, a déclaré que le pays était à un moment critique : 20% des Anglais testés positifs ne respectent pas l’isolement", ajoute la journaliste. Conséquence de cette imprudence collective, le nombre de cas double chaque semaine dans le pays. De son côté, le Premier ministre Boris Johnson pourrait s’adresser au peuple britannique en début de semaine pour dévoiler de nouvelles mesures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Boris Johnson au parlement britannique, le 14 septembre 2020.
Boris Johnson au parlement britannique, le 14 septembre 2020. (AFP)