Royaume-Uni : Boris Johnson promet une enquête et s'excuse après des soupçons de fête de Noël à Downing Street

Une vidéo semble confirmer qu'une fête de Noël a bien eu lieu en décembre 2020 à Downing Street, en dépit des restrictions sanitaires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le premier ministre britannique, Boris Johnson, à la Chambre des communes, le 8 décembre 2021. (JESSICA TAYLOR / AFP)

Le Premier ministre britannique sous le feu des critiques. Boris Johnson a annoncé, mercredi 8 décembre, l'ouverture d'une enquête interne et s'est excusé pour l'impression donnée, après la diffusion d'une vidéo semblant confirmer qu'une fête de Noël avait bien eu lieu en décembre 2020 à Downing Street, lieu de résidence du chef de gouvernement britannique, en dépit des restrictions contre le Covid-19.

Boris Johnson s'est dit "furieux" après la parution de cette vidéo. Il a réaffirmé qu'il lui avait "été assuré à plusieurs reprises" depuis le début de cette affaire qu'"il n'y avait pas eu de fête" et qu'"aucune règle" n'avait été enfreinte. Alors que certains députés d'opposition ont réclamé sa démission, Boris Johnson a promis des "conséquences" pour ceux qui n'auraient pas respecté les règles. 

L'ancienne porte-parole de Boris Johnson démissionne

Visionnées par des millions de personnes, cette vidéo a suscité l'indignation au Royaume-Uni. Le gouvernement avait démenti de manière répétée des informations de presse selon lesquelles une fête rassemblant des dizaines de personnes s'était tenue le 18 décembre 2020. La vidéo montre Allegra Stratton, porte-parole du Premier ministre à l'époque des faits supposés, préparant avec des collègues des réponses à d'hypothétiques questions de journalistes sur cette fête de Noël à Downing Street.

Allegra Stratton a présenté mercredi ses excuses aux Britanniques pour ses "propos qui semblaient prendre à la légère les règles, règles que les gens faisaient tout pour observer". Elle a également annoncé qu'elle démissionnait de son poste de conseillère à Downing Street, qu'elle occupait depuis la COP26.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.