Réunion des responsables politiques à Matignon : "On a passé tout le confinement à faire des propositions [...] Rien n'a été fait", dit Eric Coquerel, député LFI

Mardi 27 octobre, le Premier ministre Jean Castex recevra les responsables politiques puis les partenaires sociaux à Matignon.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Eric Coquerel, député La France insoumise, à l'Assemblée nationale, le 12 octobre 2020. (BERTRAND GUAY / AFP)

"On a passé tout le confinement à faire des propositions de plannification sanitaire en vue justement d'une deuxième vague [...] Rien n'a été fait", a déclaré lundi 26 octobre sur franceinfo Eric Coquerel, député La France Insoumise de Seine-Saint-Denis, alors que la crise sanitaire s'aggrave et que le Premier ministre Jean Castex recevra mardi 27 octobre en fin de journée les responsables politiques puis les partenaires sociaux à Matignon. "Le choix de monsieur Macron ça a été de faire fonctionner coûte que coûte l'économie [...] Ce gouvernement porte l'entière responsabilité de la gestion catastrophique du Covid."

Est-ce que la réunion de demain ne sert pas aussi à ce que vous puissiez faire des propositions ?

Eric Coquerel. On fait des propositions depuis des mois. Il faut que monsieur Véran arrête de laisser penser que seule sa politique est possible. Il a la spécialité d'annoncer des choses qu'il contredit environ deux semaines plus tard. De ce point de vue là, il ne peut pas donner de leçon. Du côté de La France Insoumise, on a passé tout le confinement à faire des propositions de plannification sanitaire en vue justement d'une deuxième vague. On a aussi proposé des masques gratuits, la réquisition d'entreprises indispensables pour la souveraineté sanitaire, un plan pour l'hôpital qui ne serait pas voté des mois après mais immédiatement pour qu'on puisse recruter tout de suite dans l'hôpital... Rien n'a été fait.

Vous avez vu les chiffres de dimanche : un nouveau record de contaminations, est-ce que vous seriez d'accord pour imposer le télétravail à toutes les entreprises ? Ou pour un reconfinement partiel ? Ou encore pour étendre le couvre-feu dès 19h ?

Les mesures qui sont prises et qui évoluent toutes les semaines. Le choix de monsieur Macron ça a été, à un moment donné, au risque d'un développement de l'épidémie, de faire fonctionner coûte que coûte l'économie. On nous dit 'on fait un couvre-feu à 21h parce que c'est dans la soirée que les gens attrapent le plus le Covid.' Tout le monde sait que c'est faux. Qu'on ne nous fasse pas croire que quand vous prenez la ligne 13 du métro [ligne qui dessert les arrêts allant de Paris à Saint-Denis et Asnières-Gennevilliers] le matin qui est bondée, que les gens sont à 50 centimètres les uns des autres - même s'ils sont masqués - ce n'est pas là que le Covid circule le plus. Tout le monde sait que ce sont dans les lieux de travail que le Covid se développe. Ce gouvernement porte l'entière responsabilité de la gestion catastrophique du Covid.

Les principaux dirigeants politiques seront donc reçus mardi après-midi par Jean Castex, est-ce que LFI y participera et qu'allez-vous plaider auprès du Premier ministre ?

On y participera et je constate déjà une chose : Jean Castex fera cette réunion au moment-même où il y aura le vote du projet de loi de financement de la sécurité sociale auquel tous les députés sont censés participer. Je ne sais pas ce qu'il va nous annoncer mais ce qui est sûr, c'est que c'est un constat d'échec. Monsieur Castex a été nommé parce qu'il a été "monsieur confinement" et manifestement il n'a su en rien anticiper la deuxième vague qui pourtant était prévisible et on se retrouve dans cette situation par la faute du gouvernement principalement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.